OL : Le PSG et Lille qui cartonnent, Rudi Garcia en rêve

OL : Le PSG et Lille qui cartonnent, Rudi Garcia en rêve

Icon Sport

Après 24 journées de championnat, l’Olympique Lyonnais est en parfaite position dans la course au titre face à Lille, Paris ou même Monaco.

Même si le club rhodanien a perdu son fauteuil de leader en début d’année 2021, après avoir été champion d’automne, l’OL reste à l’affût, deux points derrière le leader lillois. Une unité devant le Paris Saint-Germain, qui reste le grand favori à sa succession malgré la récente blessure de Neymar, Lyon doit croire en ses chances. Surtout qu’à partir de la semaine prochaine, le LOSC et le PSG vont entrer dans le vif du sujet avec le retour de la Coupe d’Europe. Si Paris ira à Barcelone mardi en Ligue des Champions, Lille recevra l’Ajax jeudi en Europa League. Pendant que les Franciliens et les Dogues laisseront des forces sur la scène européenne, les Gones seront au chaud. Et c’est donc pour cette raison que Rudi Garcia espère que l’OL saura profiter du dispersement de ses adversaires pour reprendre la tête d’ici au mois de mars.

« Tout le monde va vite en Ligue 1. Tout le monde sprinte vite et fort. À nous de continuer pour rester deuxième au moins. La présence de Lille et Paris en Europe cela devrait être un avantage à condition de gagner nos matchs. Physiquement cela pourrait être un peu plus compliqué pour eux d'enchaîner plus de matchs que nous. Pour l'indice UEFA, il sera très important que Paris et Lille se qualifient. Paris le premier et Lille aussi parce que la France est en manque de points cette saison. Mais pour nous c'est important de gagner tous nos matchs. Le plus important c'est donc toujours le prochain, celui contre Montpellier. Il est probable que même avec 80 points, une équipe ne soit pas en C1. Tout le monde ne gagnera pas tous ses matchs donc faisons en sorte d'être l'une des équipes qui gagnera tous les siens », a lancé Garcia, qui espère que les deux derniers représentants de la L1 iront loin en Europe. Histoire que le foot français améliore son coefficient UEFA, mais aussi et surtout pour que l’OL récupère l’avantage de la fraîcheur dans le sprint final.