OL : 9 transferts, Cherki sauvé, la folie à Lyon !

OL : 9 transferts, Cherki sauvé, la folie à Lyon !

A deux semaines de la fin du mercato, c'est le feu à l'OL, qui envisage 5 départs et 4 arrivées. Avec un changement majeur dans la politique du club. 

Et si la mise à l’écart de Marcelo n’était que le début d’une fin de mois d’août complètement folle à Lyon. Peter Bosz le dit avec de moins en moins de diplomatie, il n’est pas satisfait de l’effectif qu’il a sous la main, et estime avoir besoin d’au moins un renfort par ligne. En plus de cela, plusieurs joueurs n’ont ni les capacités techniques, ni le coffre, ni l’état d’esprit pour évoluer au niveau demandé par Peter Bosz, ce qui va avoir des conséquences dans les prochains jours.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

En effet, l’entraineur néerlandais ne portait déjà pas très haut dans son estime Marcelo en raison de sa lenteur, de sa maitrise technique aléatoire et de son état d’esprit loin d’être celui d’un guerrier qu’il pouvait être il y a quelques années de cela. Sa mise à l’écart n’est donc pas une surprise et d’autres joueurs pourraient se voir indiquer la sortie de manière plus classique, affirme L’Equipe. 

9 transferts en vue

Le quotidien sportif dévoilé ainsi que Peter Bosz ne retiendra pas 5 joueurs, à savoir Marcelo bien sûr, mais aussi Cornet, Slimani, Diomandé et Aouar, le nom de Cherki, évoqué par RMC, n'étant pas cité par L'Equipe, ce qui va rassurer un peu les supporters du crack lyonnais. Pour les deux défenseurs concernés, un transfert est possible, puisque Cornet a plusieurs prétendants, tandis que Diomandé est tout proche de rejoindre Troyes. En compensation, des dossiers déjà maintes fois évoqués, mais toujours pas finalisés, devraient s’accélérer. Ils sont au nombre de quatre, ce qui pourrait donc porter à neuf les mouvements dans ces prochains jours. Ces pistes mènent sans surprise à Emerson, Kurzawa, Shaqiri et Azmoun, qui pourraient rapidement devenir des cibles prioritaires devant l’urgence de la situation. Au classement comme devant les supporters, les décideurs lyonnais sentent la pression monter, surtout qu’ils voient que Peter Bosz n’est pas jugé coupable de ce mauvais début de la saison, mais est plus la victime d’un effectif qui ne sème plus la terreur sur les pelouses de Ligue 1. 

Outre ces transferts possibles, l’OL entérine aussi un changement de stratégie qui risque de faire tiquer à Lyon. En effet, le centre de formation n’est plus forcément vu comme un pourvoyeur de joueurs de l’équipe première, sous l’impulsion d’un Juninho qui n’est pas convaincu par les éléments qui sortent de l’académie. Une situation inhabituelle tant l’OL avait pris l’habitude de profiter de son vivier qui semblait inépuisable. Mais ces derniers temps, Amine Gouiri a été rapidement vendu avant d’éclore à Nice, tandis que Melvin Bard a aussi été envoyé vers la sortie alors que Lyon n’a pas d’arrière gauche qui fait l’unanimité. Aouar est ainsi poussé vers la sortie, et même Maxence Caqueret, considéré comme l’un des joueurs d’avenir de l’OL, est surtout vu comme un second couteau du milieu de terrain. Le jeune milieu, nouveau chouchou des supporters, a pourtant été le seul autorisé à aller aux JO de Tokyo, signe que Peter Bosz ne compte pas vraiment sur lui en ce début de saison. Un des nombreux choix qui peinent à convaincre les suiveurs lyonnais, qui se demandent encore comment Thiago Mendes peut être dans l’effectif, alors que Jean Lucas a été envoyé sans discussion à Monaco, où il se met en évidence.