OM : Clauss et Marseille, l'offre de Longoria refusée

OM : Clauss et Marseille, l'offre de Longoria refusée

Jonathan Clauss est proche de signer à l'Olympique de Marseille. Cependant, l'OM traîne les pieds pour répondre aux exigences financières de Lens.

Révélés par Fabrizio Romano, les contacts entre l’Olympique de Marseille et le RC Lens au sujet d’un possible transferts de Jonathan Clauss sont confirmés ce samedi soir par L’Equipe et Mohamed Bouhafsi. Le quotidien affirme même qu’il y a 24 heures, l’OM a adressé au club nordiste une première offre, qui a été immédiatement rejeté par les dirigeants lensois. Dans le Nord, et même si l’international tricolore n’a plus qu’un an de contrat, on exige pas moins de 10 millions d’euros, Lens estimant même la valeur de leur défenseur entre 10 et 15 millions d’euros. Même si on ne connait pas précisément la nature du chèque proposé par Pablo Longoria, à priori il serait loin de ces montants. Le président marseillais estime de son côté que malgré sa belle saison sous le maillot du RC Lens, Jonathan Clauss a 30 ans et surtout un contrat qui s’achève dans une saison.

Sampaoli ne voulait pas Clauss, Tudor dit oui 

Pour l’instant, l’opération est donc à l’arrêt, l’Olympique de Marseille ne voulant pas pousser le curseur jusqu’au total attendu par le RC Lens. Selon Baptiste Chaumier, Pablo Longoria apprécie Jonathan Clauss, et ce dossier a immédiatement reçu le feu vert d’Igor Tudor, ce qui n’était pas le cas de Jorge Sampaoli. Mais le patron de l’OM sait que Frank McCourt réclame de vendre des joueurs avant de se lancer dans de grosses dépenses. Et pour l’instant, si la masse salariale de Marseille s’est soulagée, un peu, avec le départ de Steve Mandanda, le colonne des joueurs vendus est vide. Autrement dit, le vice-champion de France ne ferme pas la porte au défenseur international français, mais il prendra un peu son temps avant de revenir à la table des négociations, prenant le risque que Jonathan Clauss file ailleurs. L’OM pense cependant avoir des arguments pour aboutir à un accord dans ce dossier, mais il faut juste un peu de patience.