FCGB : La trêve refusée, les Ultras veulent la tête du président

FCGB : La trêve refusée, les Ultras veulent la tête du président

Photo Icon Sport

Remonté contre le président délégué Frédéric Longuépée, le groupe des Ultramarines réclame le départ du dirigeant. Et refuse toujours de le rencontrer pour apaiser les tensions.

La situation dure depuis un mois. Agacés par certaines décisions de la direction, les Ultramarines, le principal groupe de supporters des Girondins, exigent le départ de Frédéric Longuépée. Selon eux, le président délégué met l’aspect sportif au second plan et privilégie le marketing. Il lui est également reproché d’ignorer les supporters et de ne pas les respecter, à l’image de l’affaire de la billetterie qui a fait exploser leurs relations. En effet, les fans ont constaté que Bordeaux obligeait les spectateurs à acheter les places les plus chères sur internet. Il s’agirait d’un simple problème technique selon le club aquitain, dont la version n’a pas convaincu.

Du coup, lorsque le FCGB a proposé une réunion entre les deux parties, la réponse des Ultramarines a été cash. Le groupe accepte de discuter avec la direction, à condition que Longuépée ne soit pas invité ! « Accepter de rencontrer le board en sa présence, c'est continuer de légitimer son rôle, nous nous y refusons », a répondu l’association, qui juge toujours le président délégué « totalement hors-jeu en plus d'être hors sujet. » Après avoir affiché leur colère avec un virage vide, une grève d’encouragement et des fumigènes, ces supporters vont donc poursuive leurs manifestations contre Monaco dimanche (15h). Le tout en espérant « le plus rapidement possible sortir de cette crise. »