PSG : Armes, drogues, dégradations, le communiqué limpide du club

PSG : Armes, drogues, dégradations, le communiqué limpide du club

Photo Icon Sport

Ce jeudi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain disputait les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Cela s’est traduit par une défaite 2-0 sur le terrain de Chelsea en match aller. Pour cette rencontre, les Parisiennes n’ont pas vraiment pu compter sur leurs supporters, dont une partie a été interdite de stade à son arrivée à Londres. La raison a de quoi choquer puisque la police anglaise a expliqué pourquoi elle avait empêché le car des supporters du Collectif Ultra Paris d’aller plus loin. Les forces de l’ordre anglaises ont en effet trouvé des armes de type « couteaux et poings américains », ainsi que des drogues de classe A (type héroïne, cocaïne, ecstasy, LSD).

Tout un arsenal qui ne correspond pas au matériel pour assister à un match de football et a donc empêché une cinquantaine de « supporters » parisiens d’être présents au stade. De son côté, le PSG a démenti ces accusations de manière très vive. « Tous nos supporters ont été fouillés et, si ces fouilles ou des faits quelconques avaient relevé du droit pénal, nous pouvons imaginer que le ou les supporters concernés n'auraient pas pu quitter le territoire britannique sans être inquiétés. Étonnamment, nous relevons que le club de Chelsea, dès le matin du match, ne souhaitait pas la présence de nos supporters, arguant de dégradations supposées au stade qui sont pourtant, d'après des témoignages locaux, antérieures à l'arrivée de nos fans à Londres... Nous manifestons notre soutien le plus entier aux fans du Paris Saint-Germain qui, en pleine semaine, avaient aménagé leur emploi du temps pour venir supporter notre équipe féminine et nous comptons sur leur ferveur à l'occasion du match retour, mercredi prochain, à Paris », a fait savoir le PSG pour qui toute cette histoire n'est pas très nette.