Mondial 2022 : Omar da Fonseca climatise l'Argentine et Lionel Messi

Mondial 2022 : Omar da Fonseca climatise l'Argentine et Lionel Messi

Icon Sport

Certains font de l'équipe d'Argentine un candidat très sérieux au titre de champion de monde. Mais Lionel Messi pourrait ne pas être suffisant, prévient Omar da Fonseca.

Enthousiastes depuis plusieurs mois à l’idée de voir leur équipe arriver au Qatar avec l’étiquette de candidat au titre Mondial, les supporters argentins suent à grosses gouttes depuis 48 heures. En effet, arrivé en forme après un dernier match réussi avec le PSG contre Lorient, Lionel Messi s’entraîne à l’écart du groupe actuellement, sans que l’on sache réellement de quoi souffre le septuple Ballon d’Or. Tandis que l’Argentine affrontera mardi l’Arabie Saoudite, et peut éventuellement croiser une nouvelle fois la route de la France, le plus argentin des consultants français a lui quelques doutes sur une victoire finale possible de l’Albiceleste lors de ce Mondial 2022. Omar da Fonseca le reconnaît dans le JDD, l’Argentine ne doit pas trop s’enflammer sous peine de prendre un sacré retour de bâton dans les prochaines semaines ou même plus rapidement que cela.

Omar da Fonseca reste prudent pour l'Argentine

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leo Messi (@leomessi)

Pour celui qui est actuellement au Qatar avec l’équipe de BeInSports, pour qui il est consultant depuis de nombreuses années, il faut quand même regarder la réalité en face concernant l’Argentine. « Chez nous, beaucoup d’anciens, comme Oscar Ruggeri (champion du monde 1986) disent qu'elle fait partie des plus performantes depuis vingt ans. Je ne suis pas du tout d'accord. À part Messi, on n'a pas un seul joueur parmi les trente meilleurs au monde. Messi est l'élu, celui qui doit toujours se déguiser en pom­pier (...) On a eu Di Stéfano, Maradona et Messi, ça veut dire qu'on sait créer des foot­balleurs d'excellence. J'espère qu'il y en aura au moins un quatrième capable de sublimer le foot, pour encore voir l’Argentine championne du monde de mon vivant », a confié, dans l’hebdomadaire, un Omar da Fonseca qui s'enflammera cependant au micro de la chaîne sportive dès qu'il verra son équipe de coeur entrer dans la compétition.