Benzema : « Je ne suis pas coupable »

Benzema : « Je ne suis pas coupable »

Photo Icon Sport

TF1 a diffusé ce mercredi soir l'interview de Karim Benzema réalisée la veille à Madrid, l'occasion pour l'attaquant du Real Madrid et de l'équipe de France de se défendre des accusations après sa mise en examen dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Pour Benzema, cette situation est ahurissante et s'il présente ses excuses pour quelques paroles malencontreuses à l'encontre du joueur de l'OL, le buteur a réfuté toute implication dans un quelconque chantage.

Morceaux choisis de l'interview de Benzema

« Je voulais revenir sur l’actualité, tout ce qui se dit sur moi, l’acharnement médiatique. Ce qui dit Manuel Valls ? C’est de l’acharnement ! Il n’y a rien à rajouter. On m’accuse, on me traine dans la boue comme si j’étais un criminel. Ce sont des choses horribles (…) Lorsque j’ai rencontré Mathieu Valbuena, je lui ai dit que je pouvais l’aider, car j’ai un ami à Lyon qui pourrait l’aider pour cette histoire-là ou d’autres problèmes il pourrait gérer (…) Je lui ai parlé avec le coeur et il le sait. Quand j’ai entendu que j’avais fait du chantage, que j’avais réclamé de l’argent, ça me rend fou, car ça n’a rien à voir. Dieu merci je gagne bien ma vie depuis longtemps et quand je rends un service je ne veux rien en retour. Il sait que j’ai été sincère et jamais je n’ai demandé d’argent (…) Je pense que Valbuena ne pense pas que c’était une histoire d’argent, mais après il s’est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews. Mais le jour même on n’a pas parlé d’argent (…) Karim Zenati est mon ami d’enfance, il a son passé, il est allé en prison, mais il est sorti il y a deux ans et c’est quelqu’un de bien, il a une deuxième chance et l’a saisie et c’est comme mon frère (…) Quand on parle de mon entourage, ma famille et mes enfants, je suis fier (…) Dans l’affaire Zahia, j’ai été blanchi et ça n’a rien à voir (…) Ce que je regrette dans tout cela, d’avoir pris ça à la rigolade lors de la conversation téléphonique avec mon ami. Et je m’en excuse auprès de lui et sa famille. Au téléphone, on déconne, on fait les acteurs, mais nous on le prend pas gravement (…) J’aurais voulu rentrer en contact avec lui pour m’excuser sur ce passage (…) Déjà je ne comprends pas pourquoi j’ai été mis en garde à vue, pourquoi ils m’ont sali, ils m’ont fait dormir comme un malpropre alors que c’est moi qui a demandé à être entendu. J’ai rien compris (…) J’espère que ça va bien se terminer, car je ne suis pas coupable (…) Je joue pas avec les caméras, je joue pas un jeu, moi. Je suis là pour être sincère comme je le fais. J’espère que ça va bien se terminer, qu'on va tous être bien, que ce soit Mathieu, moi, mon ami. Et voilà, qu'on retourne tous en Equipe de France pour gagner cet Euro »