Euro 2016 : Heureusement, we’ve got Payet !

Euro 2016 : Heureusement, we’ve got Payet !

Photo Icon Sport

L’équipe de France a connu toutes les peines du monde à évacuer une incroyable fébrilité pour s’imposer 2-1 face à la Roumanie, en ouverture de l'Euro 2016. Les Bleus peuvent remercier Payet, intenable et précis, auteur d’une passe décisive et du but vainqueur splendide en fin de match.

Après deux ans d’attente, de matchs amicaux et de préparation, la France avait rendez-vous avec son Euro, qu’elle débutait ce vendredi soir contre la Roumanie avec le statut de favori. Un costume visiblement trop grand, puisque les Bleus faisaient preuve d’une incroyable fébrilité en début de rencontre. Résultat, au bout de trois minutes, les Roumains avaient une énorme occasion, Lloris effectuait un miracle pour empêcher le ballon de rentrer, sur une reprise à bout portant de Stancu sur corner (3e). Les Tricolores reprenaient un peu de couleurs dans les minutes suivantes, mais c’était extrêmement fragile, avec un nombre incalculable de ballons perdus. Toutefois, sur un bon centre de Sagna cafouillé, Griezmann trouvait le poteau de la tête (14e) tandis que les reprises de Giroud (10e) puis encore Griezmann échappaient de peu au cadre (36e). A la pause, le 0-0 était logique, avec une légère domination stérile des Bleus. Plutôt inquiétant. 

Si les Roumains avaient encore la première occasion après le repos, les Tricolores accéléraient enfin. L’ouverture du score de Giroud, qui prenait le meilleur de la tête face au gardien sur un centre de Payet, était finalement logique (1-0, 58e). Mais le relâchement qui suivait était fatal, avec une faute d’Evra sur Stancu, pour un pénalty transformé sans trembler par ce même Stancu (1-1, 65e). Dès lors, les Bleus retrouvaient leur imprécision, et les entrées en jeu de Coman ou Martial ne révolutionnaient pas le scénario. Il fallait donc un éclair, et celui-ci venait d’un Payet en feu. Le joueur de West Ham prenait le ballon, rentrait sur son pied gauche et envoyait un missile rectiligne dans la lucarne de Tatarusanu (2-1, 89e). Le Stade de France était enfin délivré pour cette victoire difficile mais qui a le mérite de positionner les Tricolores dans le bon sens dans cette poule. Les Bleus peuvent remercier Payet, devenu le leader de West Ham cette saison. Les fans des Hammers lui ont même fait une chanson « We’ve got Payet » (Nous avons Payet), qui pourrait bien devenir le tube de l'été en France.