Galtier : « Trop de coup-francs »

L’entraineur stéphanois a vivement regretté les nombreuses fautes commises par ses joueurs, qui ont permis à Bordeaux de marquer rapidement et de prendre confiance pour la suite de la rencontre. Même si, malgré cela, l’ASSE aurait pu revenir au score sur un pénalty manqué qui restera unanimement comme le tournant de la rencontre.


« On a concédé un peu trop de coups francs, ce qui nous a mis en grosse difficulté. Sur le premier, ils ont ouvert le score, sur le deuxième ou troisième, ils ont marqué leur 2e but. Après, on est un peu revenus dans le match, on a un peu plus joué, on a osé, on s'est créé quelques situations. A 2-1 à la mi-temps, on avait beaucoup d'espoirs, j'ai demandé aux joueurs de se lâcher, d'avoir du culot, car dans ces matches là, il faut avoir le cran de jouer, ce que l'on a fait pendant 25 minutes. Bordeaux doutait un peu, on s'est créé des opportunités mais on n'a pas été tueurs. Quand vous avez des situations, des balles décisives, il faut marquer. Le penalty, sans incriminer Gonzalo Bergessio qui est un bon tireur de penalty, il rate son geste technique. Si on revient au score à ce moment là, la fin de match n'est pas du tout la même. Avoir raté ce penalty nous a assommés et Bordeaux a pu dérouler. Et ça m'emmerde, au moins c'est clair », a tranché Christophe Galtier.