PSG : L’équipe avant tout, Hakimi sait comment se faire aimer

PSG : L’équipe avant tout, Hakimi sait comment se faire aimer

Icon Sport

Recruté par le Paris Saint-Germain durant ce mercato estival, Achraf Hakimi va se plier en deux pour faire gagner le club de la capitale française.

À la recherche d’un latéral droit de renom pour occuper un poste dans le besoin depuis plusieurs années maintenant, le PSG a frappé un grand coup. En sortant un chèque de 60 millions d’euros pour faire venir Achraf Hakimi, Paris a effectivement réalisé l’une des meilleures affaires de ce marché des transferts. Champion d’Italie avec l’Inter Milan, l’ancien défenseur du Real Madrid est considéré comme l’un des meilleurs latéraux au monde. Lié avec le PSG jusqu’en 2026, Hakimi a maintenant de grandes ambitions. Pour arriver à ses fins, et notamment en Ligue des Champions, l'international marocain promet de se plier aux choix de Mauricio Pochettino. Capable de jouer à droite comme à gauche, Hakimi n’aura aucune préférence, tant que le collectif s’y retrouvera.

« Je donnerai toujours le meilleur de moi-même »

« À quel poste je préfère jouer ? Là où ce sera le mieux pour l'équipe et où je peux aider, quel que soit le poste, je ne m'en préoccupe pas. Là où on a besoin de moi, où c'est le mieux pour le club, pour l'entraîneur, et je donnerai toujours le meilleur de moi-même. Si on me dit de jouer gardien, je mettrai les gants ! J'ai appris beaucoup de choses avec Conte, il m'a fait beaucoup progresser sur l'aspect défensif et la tactique, en particulier », a lancé, sur RMC Sport, la nouvelle recrue parisienne, qui va pouvoir compter sur ses anciens coéquipiers du Real pour s’intégrer au mieux dans le collectif francilien

« Je suis très heureux de jouer à nouveau avec des grands joueurs connus au Real Madrid. Je suis très heureux de jouer à nouveau avec Sergio Ramos, qui vient d'arriver. J'ai pu parler avec Navas de comment ça se passe ici, depuis deux ans qu'il y vit, il m'a dit le plus grand bien du club et de la ville », a expliqué Hakimi, qui sera bientôt comme un poisson dans l’eau à Paris. À confirmer dès la rentrée prochaine, et notamment en septembre avec le retour tant attendu de la C1.