OM : Memphis Depay fait déjà pleurer Longoria

OM : Memphis Depay fait déjà pleurer Longoria

Icon Sport

Ces derniers jours, le nom de Memphis Depay a circulé du côté de l’OM, où Pablo Longoria aimerait signer un gros coup en attaque.

Il y a quelques semaines, Le Phocéen expliquait que l’objectif de Pablo Longoria était de réduire la masse salariale de l’effectif (Mandanda, Radonjic) afin de signer un gros coup en attaque. Le nom de Memphis Depay a été posé sur la table, le président de l’Olympique de Marseille appréciant beaucoup le profil de l’avant-centre néerlandais du FC Barcelone. La situation contractuelle de l’ancien Lyonnais fait également de l’œil à Pablo Longoria, qui aimerait sauter sur Memphis Depay, en fin de contrat dans un an. Mais le dossier s’annonce très compliqué pour l’OM, pour ne pas dire impossible. D’abord car Memphis ne sera pas poussé dehors de force par Xavi et surtout car le joueur n’acceptera de quitter Barcelone uniquement pour un top club européen. La situation est d’autant plus corsée que selon le site Fichajes.net, le prix de Memphis Depay est inabordable pour Marseille.

Tottenham pose 17 ME sur la table pour Depay

Et pour cause, Tottenham aurait d’ores et déjà proposé 17 millions au FC Barcelone afin de recruter Memphis Depay lors de ce mercato estival. A ce jour, l’offre est toujours en stand-by au Barça, dont les dirigeants réfléchissent à la réponse à donner aux Spurs. Mais quoi qu’il en soit, il semble acquis que l’Olympique de Marseille ne sera pas en mesure de monter à de telles sommes pour Memphis Depay, ni pour personne d’autre durant le mercato estival. Les premières recrues de l’OM lors de cette intersaison le prouvent, les moyens sont limités en Provence. Isaak Touré a coûté moins de 7 millions d’euros bonus compris tandis que Samuel Gigot et Chancel Mbemba étaient libres. La piste Memphis Depay est donc à ranger au fond d’un tiroir pour Marseille, qui se concentre d'abord sur le recrutement d'un gardien (Blanco) et de deux pistons (Clauss, Nuno Tavares) afin de poursuivre son mercato.