OM : L'entraîneur du PAOK agresse les supporters

OM : L'entraîneur du PAOK agresse les supporters

Icon Sport

Après les incidents lors du match aller entre l'OM et le PAOK, l'entraîneur du club grec Razvan Lucescu avait fait polémique en chargeant les Marseillais et en les menaçant en cas de venue en Grèce. Il persiste et signe, en voulant toujours à Marseille pour jeudi dernier.

Si OM-PAOK n'était pas l'affiche la plus excitante tirée en quart de finale de la Ligue Europa conférence, l'opposition est déjà mémorable pour l'intensité de la confrontation dans les tribunes. Le match aller à Marseille a été le théâtre d'incidents nombreux : affrontements dans la ville, jets de projectiles et de fumigènes dans les tribunes du stade entre autres. La tension a été exacerbée entre les deux camps, en témoignent les déclarations du technicien du PAOK Razvan Lucescu après la rencontre. « Au match retour, j'espère que Marseille sera reçu comme nous avons été reçus ici. Je suis très déçu de ce que j'ai vu aujourd'hui, c'est une très mauvaise image pour la ville de Marseille. Vos supporters feraient mieux de ne pas venir (au retour) », avait-il indiqué.

Non Marseille, Razvan Lucescu ne regrette pas ses propos

Des propos très mal perçus en France et surtout sur la Canebière. On y avait vu de la mauvaise foi mais surtout des menaces avant la rencontre retour, prévue ce jeudi à Thessalonique pour une place en demi-finales de Ligue Europa conférence. Interrogé par la presse à la veille de ce rendez-vous très important pour son club, l'entraîneur roumain est revenu sur les mots qu'il avait utilisés contre l'OM et la ville de Marseille. Il ne les regrette pas, s'en prenant encore aux Marseillais.

« Ce que j'ai dit était choquant pour les Français, mais ce que les supporters français ont fait pendant deux jours n'était pas choquant ? Ce qui s'est passé à Marseille n'est pas de ma faute. L'ambiance sera forte à Toumba pour exercer de la pression sur les joueurs de Marseille et j'ai dit qu'il valait mieux que les supporters de Marseille ne viennent pas pour éviter qu'il se passe quelque chose de mal. Ce sont les supporters de Marseille qu'il faut critiquer, pas moi », a t-il rajouté. De quoi remettre de l'huile sur le feu avant un match retour qu'il espère être le plus bouillant possible. Dans le but, ainsi, d'aider le PAOK à combler le but de retard qui le sépare de l'OM.