OM : Guendouzi et Sampaoli, Marseille craint le pire

OM : Guendouzi et Sampaoli, Marseille craint le pire

Icon Sport

L'Olympique de Marseille affronte Feyenoord ce jeudi soir en demi-finale aller de la Conference League. Jorge Sampaoli compte une nouvelle fois s'appuyer sur son homme à tout faire : Mattéo Guendouzi. 

L'OM peut écrire une nouvelle page de son histoire lors de cette fin de saison. En effet, le club phocéen pourrait s'adjuger la deuxième coupe d'Europe de son histoire en cas de victoire finale en Conference League. Pour cela, il faudra d'abord se débarrasser du Feyenoord en demi-finales de la compétition. Pas une mince affaire pour les hommes de Jorge Sampaoli, qui seront attendus au tournant dès ce jeudi soir à Rotterdam.

L'OM peut tout de même s'appuyer sur une très belle dynamique, avec dix victoires lors des onze dernières rencontres disputées. En plus de cela, Sampaoli sait qu'il peut compter sur des hommes fiables et qui n'ont pas peur de faire le « sale boulot ». Mattéo Guendouzi est concerné, lui qui enchaîne les matchs depuis le début de la saison. Peut-être trop d'ailleurs pour certains.

Guendouzi épuisé par Sampaoli 

Depuis son arrivée à l'OM, Mattéo Guendouzi marche sur l'eau. L'international français a très vite su se mettre le public phocéen dans la poche grâce à une envie de bien faire supérieure à la normale et une attitude bouillante sur le terrain. De quoi en faire un élément clé du système de Sampaoli. Problème, Guendouzi a déjà joué 50 matchs avec l'OM... Une utilisation qui commence à inquiéter son coach personnel, Serge Costa, qui sent son poulain au bout du rouleau. « Mattéo est fatigué mais il compense par une fraîcheur mentale. Il ne pourra pas tenir 10 ans comme ça. Il se régénère dans l'environnement marseillais actuel : les bons résultats, le soutien des supporters, l'énergie transmise par Sampaoli. Son entraîneur ne le ménage pas et il a une gestion un peu moins scientifique avec lui peut-être, plus émotionnelle. Dans tous les cas, il faudra une vraie coupure à Mattéo cet été avant des échéances importantes la saison prochaine, avec peut-être la Coupe du monde et la Ligue des champions », a notamment indiqué un Serge Costa qui espère que le fil ne cassera pas avant la fin de saison. Ce serait une bien mauvaise nouvelle pour son club et l'équipe de France.