OM : Amavi à Nice, l'étonnant geste financier de Marseille

OM : Amavi à Nice, l'étonnant geste financier de Marseille

Icon Sport

Jordan Amavi a rejoint l'OGC Nice en tout début de mercato, mais pour aboutir à ce prêt, l'Olympique de Marseille a été obligé de faire un effort financier étonnant. 

Le départ de Jordan Amavi de l’OM n’a pas été une surprise, et sa signature sous forme de prêt avec option d’achat non obligatoire à l’OGC Nice ne l’a pas été non plus. Mais si l’on en croit les révélations de L’Equipe, afin de se séparer de son défenseur, Pablo Longoria a été contraint de faire un gros effort financier. Tout comme pour Kevin Strootman, dont Marseille prend encore une grosse partie du salaire à sa charge, le président du club phocéen a accepté les conditions de Nice dans ce dossier. Car si Christophe Galtier se faisait un plaisir de signer le latéral gauche de l’OM, il était déterminé que ce dernier ne puisse pas bouleverser l’échelle des salaires au Gym, tandis que les dirigeants azuréens avaient, eux, fait savoir à Pablo Longoria qu’il était inenvisageable que l’OGCN prenne en charge la totalité du salaire de Jordan Amavi.

Pour Pablo Longoria, mis sous pression à la fois par Frank McCourt, qui exige des ventes, et Jorge Sampaoli, qui réclame des renforts, il n’y avait donc pas d’autre choix que d’accepter de négocier avec Nice pour Jordan Amavi. Et le quotidien sportif explique que l’Olympique de Marseille a donc validé le fait de prendre à sa charge 60% du salaire du défenseur de 27 ans, lequel touchait près de 250.000 brut pas mois à l’OM. Il est vrai que sans cela, Amavi serait resté dans la cité phocéenne, aucun club n'étant prêt à offrir un tel salaire à un joueur qui est sous contrat avec Marseille jusqu'en juin 2025. Jusqu'à la fin de l'actuelle saison, le joueur niçois sera donc essentiellement payé par l'Olympique de Marseille, on vit une époque formidable.