Bordeaux : De Tavernost vide son sac et ça peut surprendre

Bordeaux : De Tavernost vide son sac et ça peut surprendre

Photo Icon Sport

Dans un entretien accordé à Sud-Ouest, le président de l'actionnaire majoritaire M6, Nicolas de Tavernost, a tapé du poing sur la table à l'approche de la fin d'une saison ratée pour Bordeaux.

Du coup, le dirigeant envisage de grands changements, notamment dans l'organigramme. Mais contrairement à ce qu'affirment certaines rumeurs, la mise en vente du club aquitain n'est pas d'actualité.

« Nous ne sommes pas en recherche mais nous avons toujours dit que si des investisseurs étaient prêts à assurer un développement pérenne pour le club, nous les écouterions. (…) Je peux toutefois vous dire que nous avons reçu des offres de reprise du club, d'horizons différents, parfois financièrement intéressantes, a révélé le patron des Girondins. Notre intérêt financier à court terme eut été de les accepter mais nous ne les avons pas retenues parce qu'elles n'étaient pas suffisamment solides, nous a-t-il semblé, pour préserver l'avenir du club. » Pas de changement de propriétaire donc. Et quid de l'entraîneur ?

Ramé, ça sent le départ

Arrivé à la mi-mars après le licenciement de Willy Sagnol, l'inexpérimenté Ulrich Ramé va-t-il conserver son poste ? Rien n'est moins sûr. « D'abord, il faut le remercier du travail accompli, avec ses adjoints. Il a pris l'équipe dans des conditions difficiles, l'a remise en confiance dans une phase compliquée. Il mène à bien la mission qui lui a été confiée. Maintenant, va-t-on continuer ensemble la saison prochaine ? La décision n'est pas prise aujourd'hui, a-t-il indiqué. Nous en parlerons avec lui quand la saison sera terminée. Après l'année difficile que nous venons de vivre, nous devons examiner toutes les possibilités car nous voulons prendre le minimum de risques. »

Des joueurs poussés vers la sortie

Autant dire que Bordeaux privilégie un coach plus expérimenté, qui sera chargé de bonifier un groupe jeune, ambitieux et débarrassé des indésirables. « Nous ne sommes pas idiots, nous voyons que des joueurs mouillent le maillot, comme Plasil, un capitaine exemplaire, et que d'autres n'ont plus leur place aux Girondins, a lâché NDT. Il y aura des départs, certainement des recrutements - des postes doivent être renforcés - et il faudra s'appuyer sur les jeunes. » On peut donc s'attendre à un été mouvementé à Bordeaux...