OL : Aulas interdit aux supporters de bouder contre Rennes

OL : Aulas interdit aux supporters de bouder contre Rennes

Photo Icon Sport

Sorti victorieux d’un déplacement jamais évident à Rennes, l’Olympique Lyonnais se met bien au chaud avant les autres matchs du week-end. Une très bonne nouvelle pour Jean-Michel Aulas, qui n’a bien évidemment pas pu s’empêcher de revenir sur l’actualité du moment dans la cité des Gones. Il s’agit de la prolongation – ou non – de Bruno Genesio, qui doit être actée la semaine prochaine. Conscient que son entraineur n’avait pas forcément tout le soutien de ses supporters, le président lyonnais a tout de même tenu à rappeler qu’il n’était pas l’heure de bouder au moment où l’OL se voyait offrir la possibilité de disputer une finale de Coupe de France. Et le dirigeant lyonnais de sortie déjà les arguments.

« On a bien maîtrisé la rencontre. Le coaching de Bruno a été excellent. Il a fait les deux changements qui ont été décisifs avec les apports offensifs de Bertrand Traoré et de Martin Terrier. Ces deux joueurs sont d’ailleurs engagés sur le but lyonnais. Celui-ci est vraiment d’une grande beauté. Les joueurs, sous le management de Bruno, réalisent des résultats excellents ! C’est du bon travail. On a envie de poursuivre dans cette voie-là. Il faut désormais encourager le staff et l’équipe. On va avoir besoin de nos supporters mardi soir. On a la possibilité de jouer une finale en Coupe de France. Ma décision, concernant l’avenir de Bruno, sera prise lundi soir avec le comité de gestion. 14 personnes seront présentes lors de cette réunion exceptionnelle. On a vu plus de douze groupes de supporters durant près d’une dizaine d’heures. Durant ces réunions, j’ai expliqué les paramètres qui influent ma décision. On a réussi pas mal de choses depuis 32 ans », a souligné JMA, qui laisse très clairement entendre la tendance de sa décision. Reste à savoir quelle sera la réaction des supporters lyonnais, pas forcément ravis de la tournure des choses, mais conscients qu’une finale nationale ne peut pas se louper après sept années sans titre.