CdF : Nantes rejoint Nice en finale de la coupe de France !

CdF : Nantes rejoint Nice en finale de la coupe de France !

Icon Sport

Coupe de France, demi-finale

Stade de la Beaujoire

Nantes-Monaco 2-2 (4 tab à 2) 

Buts : Sidibé (21e csc), Moutoussamy (74e) pour Nantes ; Maripan (12e), Boadu (76e) pour Monaco

Au terme d'une belle rencontre indécise jusqu'au bout, Nantes a éliminé Monaco aux tirs aux buts. Les Canaris retrouveront Nice en finale de la coupe de France le 8 mai prochain.

Dans un stade plein à craquer et prêt à les soutenir, les Nantais entamaient la rencontre pied au plancher. Dès la première minute, Kolo Muani s’infiltrait dans la surface monégasque, enchaînait les feintes de frappe mais se faisait finalement contrer par Sidibé. Les Nantais avaient bien entamé le match mais l’ASM ne tardait pas à réagir. Vanderson déposait un bon coup-franc sur la tête de Maripan, esseulé, qui ouvrait le score. Un but qui faisait mal aux Canaris qui subissaient les assauts adverses. Sur un contre partant de leur camp, ils allaient revenir au score. Le centre de Kolo Muani pour Simon était dévié dans ses filets par Sidibé. La suite était agréable entre les attaques tranchantes de Kolo Muani et les offensives dangereuses des monégasques, le tout seulement perturbé par les fumigènes du kop nantais.

La seconde période était moins rythmée. Monaco confirmait néanmoins son emprise sur le match. Ben Yedder, très remuant, était proche de servir Vanderson devant le but mais Merlin sauvait la maison nantaise (58e). Tout s’accélérait dans les 20 dernières minutes. Nubel sortait un bel arrêt sur une frappe de Simon (72e) avant de céder devant un opportuniste Moutoussamy. L’euphorie nantaise était de courte durée puisque Boadu marquait vite de la tête pour remettre les deux équipes à égalité et les envoyer aux tirs aux buts. Ben Yedder voyait son penalty arrêté par Descamps alors que Tchouaméni envoyait le sien au-dessus. Les Nantais ne faisaient aucune erreur et rejoignent Nice au stade de France le 8 mai prochain, leur première finale de coupe de France en 22 ans.