LdC : Benfica et le PSG se quittent bons amis, au score seulement

LdC : Benfica et le PSG se quittent bons amis, au score seulement

Icon Sport

Ligue des champions, groupe H, 3e journée

Estadio de la Luz

Benfica-PSG 1-1

Buts : Danilo (42e csc) pour Benfica ; Messi (22e) pour le PSG

Dans un bon match, le PSG revient de Lisbonne avec un nul dans la valise 1-1. Donnarumma a été décisif mais Paris aurait quand même pu l'emporter en seconde période.

Le PSG, si impressionnant depuis le début de saison, était attendu de pied ferme à Lisbonne d'autant que Benfica n'avait rien à lui envier concernant l'état de forme. Cela se voyait d'entrée, le PSG était fébrile et subissait les assauts adverses. Heureusement, Donnarumma était dans un bon soir venant s'interposer devant Goncalo Ramos (8e), la première de nombreuses parades. L'attaquant de Benfica retentait sa chance (14e) mais l'Italien était solide. Il était même brillant face à Neres (18e) faisant preuve de dextérité pour sortir la frappe du Brésilien. Paris était bousculé mais frappait ensuite. Après une belle action en une touche de son trio offensif, Messi nettoyait la lucarne de Vlachodimos pour mettre le PSG devant. Une éclaircie avant de payer les errements défensifs. Danilo coupait un centre de Fernandez dans ses propres filets pour récompenser l'abnégation portugaise. 

En seconde période, le match restait vivant. Paris entamait mieux les débats. Neymar s'essayait à la bicyclette mais trouvait la barre de Benfica (49e). Le Brésilien tentait ensuite sa chance sur coup-franc mais Vlachodimos était vigilant tout comme sur un centre de Danilo pour Mbappé esseulé dans l'axe. Après avoir perdu Mendes sur blessure, les Parisiens continuaient de pousser mais s'exposaient aux contres adverses. Rafa Silva traversait seul la défense parisienne mais trouvait l'excellent Donnarumma sur le chemin. La dernière péripétie d'une rencontre animée et agréable qui voient les deux équipes se quitter toujours en tête du groupe, quatre points devant la Juventus pourtant vainqueur de Haifa. A noter qu'après le coup de sifflet final, l'ambiance était très tendue entre les deux équipes, le calme revenant peu à peu sur la pelouse portugaise.