Un actionnaire s’en va, Nîmes risque la faillite

Un actionnaire s’en va, Nîmes risque la faillite

Photo Icon Sport

La situation du Nîmes Olympique ne s’arrange pas. Impliqué dans l’affaire des matchs truqués la saison dernière en Ligue 2, le club fonce droit vers la faillite ! Et ce scandale n’y est pas étranger. Car en voulant sauver le pensionnaire de L2, l’actionnaire minoritaire Rani Assaf s’est heurté au refus actionnaires majoritaires que sont Jean-Marc Conrad et Serge Kasparian et du créancier Jean-Louis Gazeau, qui ne partageaient pas son « point de vue sur la situation et les remèdes indispensables pour la survie de la SASP ». 

En conséquence, le détenteur de 49% des parts du club a annoncé sa « décision de démissionner de (ses) fonctions d'administrateur de la SASP Nîmes Olympique à l'issue de la saison sportive en cours soit le 23 mai 2015 », dans un courrier révélé par le Midi Libre. Une véritable catastrophe pour Nîmes puisque, sans l’apport de Rani Assaf, il manquera un million d’euros à la trésorerie en juin prochain. Autrement dit, le club risque la faillite et donc la rétrogradation en CFA2. A moins que l’homme d’affaires libanais ne revienne sur sa décision…

Share