Fair-play financier : Platini fera-t-il un petit cadeau au PSG ?

Fair-play financier : Platini fera-t-il un petit cadeau au PSG ?

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain patiente en attendant les décisions de l’UEFA concernant le fair-play financier. Et si ce n’est pas la révolution, Michel Platini aura probablement des bonnes nouvelles pour le PSG fin juin.

Quelle enveloppe le PSG va-t-il pouvoir investir lors du mercato qui a débuté mardi ? A cette question, la réponse n’arrivera que dans les derniers jours du mois de juin, puisque c’est à priori lors du comité exécutif de l’UEFA que vont se décider les possibles changements dans les règles du fair-play financier. Et selon France-Football, Michel Platini semble avoir décidé de faire changer les choses, afin de ne pas scléroser les clubs qui ont les moyens d’investir, mais ne le peuvent pas en raison d’une application trop uniforme du règlement. En effet, le patron de l’UEFA sait parfaitement que les charges en France ne sont pas les mêmes qu’en Espagne ou en Italie ou bien qu’un nouvel investisseur doit quand même pouvoir dépenser un peu plus lorsqu’il prend les commandes d’un club pour le pousser vers les sommets. 

Le PSG est concerné par tout cela

Selon l’hebdomadaire footballistique, l’UEFA va donc amender ses règles du fair-play financier sur plusieurs axes. « Pour répondre à la critique sur les règles actuelles qui figent la hiérarchie, l’instance européenne reconnaît, dans le cas du rachat d’un club, la nécessité d’un investissement initial pouvant entraîner un résultat déficitaire les premières années. Le club pourrait négocier un plan pluriannuel, avec des objectifs année par année, au terme duquel ses comptes arriveraient à l’équilibre. Pendant la durée de l’accord, aucune pénalité ne serait alors appliquée. L’UEFA admet aussi que certains clubs sont pénalisés, dans leur pays, par un environnement politique et économique défavorable qui rend plus difficile le respect du fair-play financier », précise France-Football, qui indique également que des spécialistes indépendants seront désignés par l’UEFA et les clubs afin de juger la valeur réelle des contrats commerciaux. Autant de signaux positifs pour le Paris Saint-Germain, qui doit désormais patienter encore un tout petit peu et cela même si des rumeurs divergentes circulent sur cette évolution possible.

Share