Euro 2016 : Riolo voit deux stars au Portugal, et il n’y a pas Cristiano Ronaldo

Euro 2016 : Riolo voit deux stars au Portugal, et il n’y a pas Cristiano Ronaldo

Photo Icon Sport

Quatre matchs nuls et une victoire en prolongation, tel est l’incroyable bilan du Portugal lors de cet Euro 2016. Et pourtant, la sélection est en demi-finale de l’Euro, après son succès aux tirs au but face à la Pologne (1-1, 5-4 tab). Pour Daniel Riolo, c’est clairement un petit miracle tant les Lusitaniens peinent à montrer du jeu, surtout avec un Cristiano Ronaldo qui ne passe pas à côté de ses matchs, mais ne parvient pas à tirer son équipe vers le haut. Résultat, le consultant de RMC a surtout été épaté par le culot de Renato Sanches, et a mis en avant l’énorme match de Pepe, qui tient à lui tout seul la défense portugaise de main de maitre.

« Ronaldo et Nani tentent de se partager l’attaque. Pour le reste, difficile de savoir qui joue où et qui fait quoi ! Joao Mario prend parfois le côté droit, mais les deux attaquants sont le plus souvent isolés. L’homme fort du Portugal, c’est Renato Sanches. C’est le seul qui met de l’intensité, qui semble comprendre l’enjeu ! Au terme d’un beau mouvement collectif, c’est lui qui égalise d’une frappe déviée. Pour ce qui est du jeu, il y a peu à en dire. Le meilleur portugais aura encore été Pepe, ça dit tout du jeu de cette équipe. Ça n’a pas été mieux côté polonais ou on aura relevé encore une fois le travail incessant de Krychowiak. Reste donc le suspense des pénos. Les Portugais passent. Le style est toujours laborieux, mais il offre un paquet d’émotions aux supporters de cette équipe », a expliqué Daniel Riolo, conscient qu’en dehors du suspense, le jeu avait eu du mal à emballer spectateurs et téléspectateurs.