Riolo n'en peut plus des fans « barbares » de Brandao

Riolo n'en peut plus des fans « barbares » de Brandao

Photo Icon Sport

L’affaire Brandao a agité, et agite toujours les réseaux sociaux. L’homme du « J’ai pas touché » a même trouvé des défenseurs, qui estime qu’il ne faisait que répondre aux insultes, supposées, de Thiago Motta. Pour Daniel Riolo, ces réactions de soutien à l’attaquant brésilien sont totalement stupides et reflètent une certaine dérive.

« À vrai dire, le véritable esprit racaille se retrouve dans les réactions à cette affaire. Lorsqu’on entend des gens, sur les réseaux sociaux, défendre à tout prix Brandao, chercher des circonstances atténuantes, et démontrer que Thiago Motta méritait ce coup, on se rend compte qu’on a dépassé le stade où la violence verbale était différenciée de la violence physique. Là, tout est mélangé, alors que dans une société civilisée, et dans notre système normatif, les deux violences sont bien différenciées. La fin de cette différence, c’est la barbarie. Il est tout à fait scandaleux que des gens puissent défendre un footballeur qui agit de cette façon », explique, sur Le Figaro, le journaliste qui s’étonne que certains croient que Thiago Motta est le seul joueur à avoir des propos musclés sur les terrains, et pensent que cela peut justifier une agression préméditée et pleutre, puisque Brandao a fui une fois son geste commis.

Share