Bastia se réjouit du retour de Sirigu au PSG

Bastia se réjouit du retour de Sirigu au PSG

Photo Icon Sport

Cela restera à Bastia comme l’un des matchs marquants de la saison passée. Dans un Furiani bouillant, le club corse avait réussi l’impensable, remonter deux buts de retards pour s’imposer 4-2 face au PSG, qui semblait pourtant maitriser totalement les débats. Auteur d’un doublé et notamment du but de l’année d’une splendide volée dans la lucarne, Julian Palmieri n’est pas prêt d’oublier cette soirée alors que le champion de France se présente à nouveau en Corse ce samedi. Toutefois, au micro de la chaine de son club, le gaucher sait très bien qu’il ne peut pas se permettre de jouer la carte de la nostalgie. 

« Dix mois après, il ne reste pas grand-chose de cette soirée. Il s’est passé beaucoup de choses entre temps, dont la finale de la Coupe de la Ligue. Ce sont des beaux souvenirs, mais j’évite d’y penser parce que ce sont des choses qu’il faut vite effacer pour préparer ce nouveau match. Il ne faudra pas y penser. Ca remonte à dix mois, il y a eu pas mal de changements depuis. Je ne pense pas être l’ennemi public numéro un du PSG samedi soir. Je sens le groupe comme d’habitude. Pas plus inquiet que ça. On prépare ce match comme les autres. On ne peut pas se permettre de le préparer comme un match spécial, car il ne rapportera que trois points, ou un, ou aucun, ce que je n’espère pas. On a travaillé comme d’habitude. On va essayer de les gêner. Le PSG a des faiblesses. Leur gardien est blessé. Sirigu aura la pression car il aura des choses à prouver. Sincèrement, plus que les dernières fois, on abordera ce match comme les autres. On connait nos valeurs. On fera en sorte que ce match se passe bien pour nous », a prévenu le natif de Lyon, qui a déjà réussi à marquer deux buts au PSG la saison passée, mais c’était à Nicolas Douchez. 

Share