L'Argentine sera au rendez-vous de l'Allemagne en finale !

L'Argentine sera au rendez-vous de l'Allemagne en finale !

Photo Icon Sport

Après une demi-finale ennuyeuse au possible, l’Argentine a obtenu son ticket pour la finale de la Coupe du Monde en venant à bout des Pays-Bas après l’épreuve des tirs au but (0-0, 4 tirs au but à 2). La finale opposera donc une formation européenne, l’Allemagne, à une sud-américaine, l’Argentine.

Au lendemain de l’extraordinaire demi-finale entre l’Allemagne et le Brésil, on se doutait bien que le choc entre les Pays-Bas et l’Argentine n’allait pas donner lieu à un tel festival offensif. Mais on pouvait espérer au moins un bon match de football entre deux formations qui alignaient quand même Lionel Messi et Arjen Robben, deux des meilleurs joueurs de la planète et de ce Mondial. Mais, sans être méchant, l’enjeu, à savoir une place en finale, a totalement tué l’enjeu, la rencontre étant d’un profond ennui, les Pays-Bas et l’Argentine essayant surtout de ne pas perdre avant de penser à gagner. A l’image de ce match insipide, Messi, qui ratait totalement ses trois coups de pied arrêté, ou Robben, qui n’avait touché que six malheureux ballons à la pause. 

Dans un tel match, on ne pouvait guère échapper à la prolongation, sachant qu’il semblait même presque inévitable qu’on irait jusqu’aux tirs au but, tant les vraies grosses occasions étaient rares, voire inexistantes. L’ambiance dans les tribunes du stade de Sao Paulo, pourtant très chaude en début de match, tombait petit à peu, le spectacle étant loin d’être à la hauteur. Sabella lançait Aguero en fin de rencontre pour tenter de forcer le destin, mais cela ne changeait pas grand-chose, puisque c’est même Robben qui se procurait une belle occasion dans le temps additionnel. Il fallait donc recourir à la prolongation pour essayer de trouver un adversaire pour l’Allemagne. 

Physiquement, les Néerlandais paraissaient un peu mieux, mais la prise de risque était réduite au minimum, ce qui ne permettait toujours pas d’emballer cette demi-finale crispante faute d’être emballante. Il fallait même attendre la 99e minute pour voir les Pays-Bas réussir leur premier tir cadré du match, signé évidemment Robben. Cette fois Van Gaal renonçait à un éventuel changement de gardien, puisque le coach batave procédait à son troisième changement en envoyant Huntelaar à la place d’un Van Persie totalement transparent. Palacio se procurait une énorme occasion, mais l’Argentin faisait le mauvais choix, et sa reprise de la tête était facilement captée par Cillessen (115e). Pour la première fois de l’histoire du Mondial, une demi-finale se terminait sur le score de 0 à 0 et on allait donc aux tirs au but pour désigner le vainqueur.

Et dans cet exercice, l’Argentine s’imposait 4 tirs au but à 2, Vlaar et Sneijder butant sur Romero. La finale de la Coupe du Monde opposera donc dimanche l’Allemagne à l’Albiceleste en espérant que le spectacle sera cette fois au rendez-vous.

Share