Barbecue et hooligans, le Chili brûle

Barbecue et hooligans, le Chili brûle

Photo Icon Sport

Avec un soutien populaire impressionnant, le Chili a causé l’une des sensations de cette Coupe du monde ce mercredi soir au Maracana. En battant l’Espagne, le « Chile » a non seulement sorti le champion du monde, mais il s’est en plus qualifié pour les 1/8e de finale. Néanmoins, l’autre « Roja » va tout de même devoir calmer ses fans, au Brésil comme au pays. A Rio, ce sont plus de 200 hooligans qui sont entrés en force dans le centre de presse avant le match pour saccager du matériel (voir photo). Après le match, c’est à Santiago que les choses ont dégénéré, avec pas moins de 300 bus pris d’assaut, avec parfois des conducteurs agressés, et des supporters qui prenaient même le contrôle des bus.

La fête a totalement dégénéré, l’alcool coulant à flots, les principaux revendeurs du pays se trouvant même à la limite de la rupture des stocks. Le gouvernement a désormais prévenu que de tels débordements ne pourront avoir lieu lors des prochains matchs, et que des sanctions exemplaires seront prises contre les supporters un peu trop fêtards. En attendant, une autre mesure difficile à appliquer a fait son apparition, puisqu’il a été demandé aux habitants de Santiago d'arrêter les barbecues pendant le Mondial, la multiplication des grillades et l’utilisation du charbon ont fait augmenter la pollution et un smog (brume de pollution) épais entoure désormais la capitale. 

Share