OL : Lyon refuse de s'enflammer, mais ça se bouscule sur le naming

OL : Lyon refuse de s'enflammer, mais ça se bouscule sur le naming

Photo Icon Sport

C'est la questions récurrente depuis un an à l'Olympique Lyonnais, quelle marque donnera son nom au stade du Parc OL. Au fil des mois, Jean-Michel Aulas a repoussé cette annonce, et c'est encore le cas cette semaine. En marge de l'inauguration du centre d'entraînement, le président de l'Olympique Lyonnais a cette fois indiqué qu'il avait presque trop de choix et que sa décision devait être mûrement réfléchie. Pour Jean-Michel Aulas, il est urgent de ne pas se presser et d'attendre la grosse offre qui raflera la mise. 

« La liste des candidats a plutôt tendance à s’élargir plutôt qu’à rétrécir et certains sont intéressés depuis un certain temps. Nous avons plein de clins d’oeil projetés en direction des investisseurs et annonceurs éventuels compte tenu des ouvertures et des annonces, comme la Cité d’innovation sociale et des entreprises la semaine dernière, l’ouverture de la brasserie Bocuse la semaine d’avant ou encore celle du Groupama OL Training Center maintenant. À un moment donné, on a refusé de signer et on a eu raison d’attendre car aujourd’hui, l’accord avec notre partenaire chinois IDG Partners, comme ceux signés avec un certain nombre de grands groupes français qui sont intéressés, permet d’avoir des ouvertures sur des possibilités qui n’existaient pas avant. D’autres candidats viennent se renseigner car c’est quelque chose d’unique. Le Parc OL est basé sur la modernité, sur l’innovation et le partenariat avec Groupama donne une valeur ajoutée importante. Ça montre la voie à d’autres investisseurs », a expliqué, sur Olympique-et-Lyonnais.com, le président de l’Olympique Lyonnais, faisant ainsi durer le suspense. Certains esprits grincheux pourraient dire que cette attitude cache peut-être une absence de vrais investisseurs sur cette opération de naming, mais ça il n’y a que Jean-Michel Aulas qui le sait.

Share