FCN : Kita : « On n'aime pas qu'un Polonais vienne à Nantes ! »

FCN : Kita : « On n'aime pas qu'un Polonais vienne à Nantes !  »

Photo Icon Sport

Waldemar Kita (président du FC Nantes exfiltré de sa place à la Beaujoire après l'envahissement de la tribune présidentielle par des supporters cagoulés à la fin du match Nantes-TFC) : « Je suis étonné parce que personne ne bouge. Je pense qu’on va arriver à un accident grave. Faudra-t-il qu’il y ait un blessé ou un mort pour qu’on bouge ? On sait qui sont ces gens. Moi cela ne va pas me décourager, mais on essaie aussi d’organiser le club, d’avoir des projets, sans même parler de l’argent. Mais je ne joue pas au football, je ne suis pas entraîneur, je me suis éloigné un peu de l'équipe, car on m’a reproché d’être trop présent. Je ne comprends pas ce que l’on veut. Après moi ce sera pareil, avant moi c’était déjà le cas. Non je n’ai pas peur. Ils vont me tuer ? Et alors, ça fera parler ! (…) Est-ce que ça vous fera plaisir qu’on me tue, qu’on me batte, moi ma femme, mes enfants. Je n’ai pas le choix, on ne quitte pas un club parce que les résultats ne sont pas là. Je ne suis pas marqué par ce que j’ai vu ce soir, je suis juste surpris. J’ai plus peur pour ma famille, car ces gens-là sont venus à ma maison, chez mes beaux-parents (…) Cela fait des années que ça dure. On m’a traité de tous les noms, car je suis d’origine polonaise. Je suis Polonais et l’on n’aime pas qu’un Polonais vienne à Nantes. »

Share