Les gros regrets de Guingamp

Les gros regrets de Guingamp

Photo Icon Sport

Guingamp s’est incliné à domicile face à la Fiorentina (1-2) ce jeudi soir. Les Bretons ont totalement raté leur début de match, avant de se révolter et de passer tout près du nul. Il faudra un nul, ou mieux, en Grèce pour passer la phase de poule. 

Très convaincant à domicile jusqu’à présent en Europa League, Guingamp manquait totalement son entame de match face à la Fiorentina, et le payait très cher. Au bout de six minutes, Marin ouvrait le score après une première alerte repoussée par Lössl devant Babacar (1-0, 6e). Dans la foulée, sur une action limpide, Vargas effectuait le centre parfait dans les six mètres, pour un Babacar qui poussait le ballon au fond (0-2, 13e). Une double douche froide dont Guingamp avait du mal à se remettre. Mais avant la pause, le vent tournait. Beauvue obtenait un pénalty contestable pour une faute de Basanta, qui récoltait un rouge pour son deuxième avertissement du match. Beauvue marquait (1-2, 45e) et cela offrait une deuxième période totalement favorable à l’En Avant. 

La pression devenait de plus en plus forte, pour une fin de match à sens unique, mais les Italiens tenaient bon. L’arbitre oubliait un pénalty évident sur Schwartz, qui se préparait à conclure et était poussé dans le dos (81e) tandis que la barre avait repoussé une tête à bout portant de Yatabaré (80e). Sur la dernière occasion du match, Diallo égalisait, mais était en position de hors-jeu, signe que cela ne voulait pas passer. Toutefois, le nul n’aurait pas changé grand chose, la victoire du PAOK à Minsk obligeait de toute façon Guingamp à ne pas perdre en Grèce lors du dernier match pour continuer l’aventure. 

Share