A Evian, le ridicule rend plus fort

A Evian, le ridicule rend plus fort

Photo Icon Sport

Pascal Dupraz, entraineur d’Evian, après la victoire 0-2 à Lorient : « On marque très tôt et j'espérais que ça nous libérerait, mais on a été en difficulté en première mi-temps. Lorient arrivait à trouver des décalages, jouait sur l'intérieur et on était à la peine. La deuxième mi-temps, un peu mieux malgré tout, on a réussi à ressortir un peu plus proprement le ballon. Mais c'est anecdotique dans notre situation, d'essayer de faire la fine bouche quand on gagne pour la deuxième fois consécutive en trois jours. Alors qu'on avait musardé jusqu'alors, j'ai retrouvé les vertus de notre groupe en l'espace de deux rencontres. C’est anecdotique parce que pour moi nous sommes toujours bons derniers, on est un peu moins ridicule. Il faut plus de 40 points pour se maintenir, et aujourd'hui nous n'en disposons que de 7 en 8 rencontres et nous avons un match capital à disputer samedi pour confirmer nos deux succès, contre Metz, qui carbure ». 

Share