Triaud explique le mercato de Bordeaux

Triaud explique le mercato de Bordeaux

Photo Icon Sport

Après les arrivées rapides de Nicolas Pallois et de Wahbi Khazri, Bordeaux a stoppé net son mercato estival. Non pas parce que les Girondins avaient terminé leurs emplettes, mais plutôt afin de permettre à Willy Sagnol de mieux connaître les forces et faiblesses de son effectif avant de revenir sur le marché des transferts. Verdict de l’ancien sélectionneur des Bleuets : les Marine et Blanc auraient bien besoin d’un défenseur central, d’un latéral gauche et si possible d’un attaquant. Des souhaits que le président Jean-Louis Triaud s’engage à réaliser avant la deuxième journée de championnat, comme il l’a expliqué au cours d’un entretien accordé à Sud-Ouest, précisant au passage pourquoi Lindsay Rose a finalement atterri à l’OL.

« Nous sommes allés vite parce que nous avions identifié quelques postes prioritaires, la réflexion était mûrie. Ensuite, nous avions d'autres pistes, d'autres éléments sont intervenus. Le coach voulait mieux connaître son effectif avant d'aller plus loin, a déclaré le dirigeant girondin. Nous n'avons pas conclu avec Lindsay Rose parce qu'on n'a pas beaucoup insisté, c'était au moment où nous commencions à balancer entre un défenseur central et un arrière gauche. Nous avons bien avancé, sur un ou deux dossiers. Cela a pris du temps parce que nous avons eu, comme beaucoup d'autres clubs, notre lot de blessures avec Pellenard, Saivet, Jussiê. Nous avions aussi des interrogations sur l'état physique de Diabaté. Je touche du bois, il va très bien, il a beaucoup travaillé pour être prêt. À présent, nous espérons disposer d'une ou deux recrues rapidement, pour Monaco. Deux joueurs, plutôt dans le secteur défensif. » Le Niçois Timothée Kolodziejczak ferait notamment partie des pistes à l’étude. 

Share