Le Mondial 2014 au Brésil, c’est maintenant !

Le Mondial 2014 au Brésil, c’est maintenant !

Photo Icon Sport

Nous sommes le jeudi 12 juin, et c’est ce soir, à 22h00 heure française, que sera donné le coup d’envoi de la Coupe du monde 2014. Pour la deuxième fois de l’histoire celle-ci s’arrêtera au Brésil, pays le plus titré de la compétition, mais qui n’a toujours pas connu la joie d’un sacre à domicile. C’est donc tout un peuple qui sera derrière son équipe pour offrir une sixième couronne mondiale à la Seleção, grande favorite du tournoi depuis la Coupe des Confédérations brillamment remportée l’année dernière sur ses terres. Mais, à commencer par ce premier pas guère évident à négocier face à la Croatie, la route sera semée d’embûches pour la formation de Luiz Felipe Scolari. Voici donc, à l’approche du lancement de la compétition, un petit tour des équipes les mieux placées pour soulever le trophée, dans un mois au Maracaña. 

Derrière le Brésil, le principal candidat au titre mondial demeure l’Espagne, qui sort tout simplement d’un triplé inédit Euro 2008-Mondial2010-Euro2012. Toutefois, la Roja est clairement vieillissante, et son jeu très inspiré de ses joueurs barcelonais semble parfois à court d’imagination et de renouvellement. Mais l’expérience et la complémentaire des Espagnols seront tout de même redoutables, notamment dans les matchs couperets. L’Argentine, qui jouera quasiment à domicile avec des milliers de fans à chacun de ses matchs, possède une attaque de feu où se trouvent Di Maria, Messi, Higuain, Aguero et Lavezzi. La sélection de Sabella a donc enfin les moyens de ses ambitions. Pour l’Italie, c’est prime au collectif, une recette qui fonctionne souvent avec les Transalpins, surtout que l’expérience est également au rendez-vous avec Buffon, Motta, Pirlo ou Cassano. 

Chez les outsiders, l’Allemagne est toujours au rendez-vous dans les Coupes du monde. La Mannschaft a atteint le dernier carré des trois dernières éditions, et peut s’appuyer sur une génération incroyablement douée avec les Gotze, Draxler, Schurrle et Özil comme dynamiteurs de défense. Enfin, les Pays-Bas, finalistes en 2010, espèrent bien continuer avec la même recette, c’est à dire un jeu collectif rodé, et des individualités offensives revanchardes comme Van Persie, Sneijder et Robben. 

Chez les surprises possibles, l’Uruguay rêvera de faire le même coup qu’en 2010, où les coéquipiers de Luis Suarez étaient passés à un cheveu de la finale. La Belgique, qui a survolé les qualifications, tentera de miser sur sa fraicheur pour créer la sensation, tandis que le Portugal misera sur un Cristiano Ronaldo en version « Real Madrid » pour aller loin. L’Angleterre, avec sa défense très inquiétante, devra s’appuyer sur ses joueurs stars que sont Lampard, Gerrard et Rooney pour enfin redorer le blason des Three Lions dans cette compétition. Enfin, du côté des Bleus de l’équipe de France, c’est dans un statut presque idéal d’équipe qui n’a rien à perdre que Didier Deschamps entame cette compétition, même si le talent est indéniablement présent.  


Les cotes pour la victoire finale : 
**** Brésil
*** Espagne, Argentine, Italie
** Allemagne, Pays-Bas
* France, Angleterre, Belgique, Portugal, Uruguay

Share