93e minute, et la Suisse est pile à l'heure

93e minute, et la Suisse est pile à l'heure

Photo Icon Sport

Dans un match particulièrement accroché, la Suisse est à son tour parvenue à remonter le score pour s’imposer 2-1 face à l’Equateur au bout des arrêts de jeu. Les Helvètes ont beaucoup souffert mais ont mieux géré une fin de rencontre explosive. 

Le coup d’envoi du groupe E, c’était tout d’abord le match entre la Suisse et l’Equateur, ce dimanche à Brasilia. Comme souvent dans cette Coupe du monde, les sud-américains étaient portés par un public acquis à leur cause, et tentaient de frapper les premiers. Cela fonctionnait avec un coup-franc excentré d’Ayovi, repris victorieusement par Enner Valencia d’une tête piquée (0-1, 22e). La Suisse attendait la demi-heure de jeu pour entrer dans son match, et tenter sa chance par Behrami (34e) puis Inler (37e). 

Mais c’était après la pause que les Helvètes allaient se montrer efficace, là aussi sur un coup de pied arrêté. Sur un corner au premier poteau, Mehmedi, tout juste entré en jeu, gagnait son duel pour marquer de la tête (1-1, 48e). Après cette égalisation, le match s’équilibrait, les deux pays tentant de prendre le dessus, et éviter ainsi le premier nul de la compétition. La Suisse pensait y arriver mais Drmic voyait son but être refusé pour un hors-jeu très peu évident (69e). La fin de match devenait haletante, mais la précision manquait clairement dans le dernier geste, jusqu’au bout des arrêts de jeu. Sur un contre parti de leur propre surface de réparation, les Suisses partaient à six devant pour conclure l’action par une reprise de Seferovic au premier poteau et libérer la Nati (2-1, 93e). Une issue difficile à digérer pour l’Equateur, qui a poussé jusqu’au bout, même si le réalisme suisse place désormais la formation helvète en situation idéale avant son prochain match face à l'équipe de France.

Share