Bière-gate à l'OL : Le foot ricane en évoquant le rugby

Bière-gate à l'OL : Le foot ricane en évoquant le rugby

Photo Icon Sport

L'absence de bière aux buvettes du stade du Parc Olympique Lyonnais samedi dernier lors de la réception de Nantes continuer à faire couler, non pas du houblon mais de l'encre. Ce samedi, Le Progrès revient sur cette histoire, rappelant que c'est la commune de Décines qui a le droit d'accorder ou non à l'OL la possibilité de vendre une bonne bière à ses supporters plutôt que une insipide bière sans alcool.

« On a reçu des dizaines de messages de supporters mécontents à la suite du match contre Nantes », précise Xavier Pierrot, stadium manager de l’Olympique Lyonnais dans le quotidien régional. Et si Laurence Fautra, maire de la ville qui accueille le stade, a dit niet pour OL-Nantes, du côté des amateurs de bière, et de l’Olympique Lyonnais, on fait remarquer que l’élue a eu beaucoup moins de scrupules lorsqu’il s’agit d’accueillir les supporters de rugby. En effet, afin d’organiser des matches internationaux de rugby dans sa ville, avec l'afflux de spectateurs que cela engendre, Mme Fautra s’est engagée d’avance à accepter la vente d’alcool, condition sine qua non pour obtenir les rencontres des coupes européennes de rugby dont le sponsor principal est un fabricant de bière dont le nom commence par un H, mais dont on a changé le nom juste en France afin de respecter la loi Evin. Et c’est grâce à cette décision favorable du maire de Décines que le stade du Parc Olympique Lyonnais a obtenu l’organisation des finales de l’European Rugby Champions Cup en mai prochain, deux épreuves connues partout ailleurs en Europe sous le nom de H Cup, et de la Challenge Cup, qui sont la Ligue des champions et l’Europa League du rugby. De quoi faire mal au crâne même sans boire....

Share