Doria n'est plus tenté par l'OM, Botafogo veut son argent

 Doria n'est plus tenté par l'OM, Botafogo veut son argent

Photo Icon Sport

Transféré de Botafogo à l’OM au dernier jour du mercato 2014, Doria n’a pas joué une seule seconde avec Marseille et a été prêté à Sao Paulo. Mais le club de Rio se plaint de ne pas avoir reçu un seul centime, l’OM n’y étant pour rien. De son côté, le défenseur persiste et signe, il ne veut pas revenir à l'OM.

Où jouera donc Doria la saison prochaine ? Si la logique veut que le défenseur revienne à l'Olympique de Marseille après un prêt de quelques mois au Brésil, rien n'est toutefois certain dans ce dossier. En effet, selon l'Equipe, Marcelo Bielsa ne veut toujours de Doria, et ce dernier n'a pas l'intention de retrouver le banc de touche de l'OM, là où El Loco l'avait envoyé sans même lui accorder quelques minutes de temps de jeu. Autrement dit, le renfort miracle de l'été dernier va devoir être de nouveau prêté ou bien vendu une bonne fois pour toutes par l'Olympique de Marseille. Et ce n'est pas la seule actualité de Doria.

Un sac de noeuds pour Doria

Faire venir des joueurs d’Amérique du Sud est souvent un parcours très spécial, parce que les lois locales permettent à des sociétés privées d’être « propriétaires » de footballeurs, ce contre quoi la FIFA veut lutter. C’est le cas de Doria, le jeune défenseur brésilien de l’Olympique de Marseille qui a été acheté par le club phocéen, lequel a payé la somme prévue aux différents propriétaires de Doria. Mais du côté de Botafogo, rien n’est arrivé et forcément cela commence à sérieusement agacer les dirigeants du club brésilien. Répondant au Phocéen, un spécialiste du football sud-américain affirme que l’OM n’a rien à se reprocher et ne peut que constater ce contentieux entre les responsables des sociétés qui gèrent le contrat de Doria et Botafogo.

« Même si la FIFA a voulu interdire ça il y a quelques mois, tous les joueurs au Brésil sont détenus par des sociétés de droits d'images, de marketing. C'est la société et non le club qui gère le destin du joueur puisqu'ils récupèrent la plus grande partie du transfert (…) Cela n'impactera pas l'OM puisque Marseille a fait le nécessaire en payant ceux qui avaient le plus grand pourcentage du joueur. C'est un problème entre Brésiliens avec Botafogo qui attaque ceux qui devaient lui verser de l'argent », explique le journaliste de Sambafoot. Du côté de Botafogo, on reproche à l’OM de ne pas communiquer d’info sur ce sujet, c’est du moins ce qu’a expliqué Domingos Fleury, vice-président juridique du club sur Lance.

Share