Bastia : Le club compte poursuivre les arbitres en justice

Bastia : Le club compte poursuivre les arbitres en justice

Photo Icon Sport

Toujours aussi en colère après le corps arbitral après le match à Lyon, et notamment le carton rouge attribué à son gardien Jean-Louis Leca pour une prétendue faute sur Nabil Fékir, le SC Bastia n’a pas du tout apprécié la décision de la commission de discipline, qui a confirmé les décisions arbitrales et a suspendu le portier corse pour une rencontre.

Comme l’explique le club insulaire dans un communiqué, le doute sur la faute ou non de Leca a permis à l’arbitre de confirmer sa décision. « La commission estime qu’elle n’a pas qualité à « ré-arbitrer les rencontres ». Si le moindre doute persiste et s’il n’y a pas une « erreur manifeste d’appréciation, seule de nature à permettre à la Commission de retirer le carton rouge» ce dernier doit donc, à son sens, être maintenu. Considérant que les images vidéos démontrent de manière « indiscutable » que c’est l’attaquant Nabil Fekir qui vient écraser le pied de son gardien et non l’inverse, notre club ne peut en aucune façon accepter la sanction et estime, plus que jamais, que le carton rouge aurait dû être annulé », a fait savoir le SC Bastia, qui a décidé de ne pas faire appel, mais prévient qu’il n’en restera pas là à l’avenir. Désormais, le Sporting entend poursuivre les arbitres pour « faux » devant un tribunal si une situation devait se reproduire.

« Compte tenu de la répétition des sanctions incompréhensibles à son encontre et des répercussions sportives et économiques graves que certains dénis contenus dans les rapports complémentaires peuvent provoquer, le Sporting considère aujourd’hui que la production d’un écrit par un officiel quelconque doit être susceptible d’engendrer la responsabilité pénale de son auteur. Notre club se réservera donc à l’avenir la possibilité de poursuivre en justice pour « faux » les auteurs de rapports qui persisteraient, contre toutes les évidences, à consacrer des injustices quelconques et préjudiciables pour le SCB et ses composantes », a prévenu Bastia dans un communiqué qui se termine par une attaque directe contre les arbitres, qui sont accusés d’avoir le carton trop facile les joueurs corses.

« Les statistiques officielles illustrent le paradoxe ahurissant qui fait que notre club est celui de toute la Ligue 1 qui est le plus sanctionné (35 cartons, un toutes les 5 fautes) alors que nos joueurs sont ceux qui subissent le plus de fautes (188 en 12 journées) », fait ainsi savoir le SCB, qui poursuit ainsi sa grande bataille contre l’arbitrage.

Share