Les notes de France – Suisse : Sissoko les a mis K.O

Les notes de France – Suisse : Sissoko les a mis K.O

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Dans la lignée de son Euro. Peu de sollicitations, il a été vigilant et a bien fait le peu de travail, évitant quelques corners et devançant les attaquants sur quelques ballons en profondeur.

Sagna 4,5 : Appliqué et vigilant en bouclant le couloir, il a peu apporté offensivement, avec sa désormais célèbre passe en retrait. Mais les solutions offensives étaient parfois rares. Grosse bévue avec son tirage de maillot dans la surface qui aurait pu et dû couter un pénalty.

Rami 6 : Des progrès constants depuis le début, complémentarité confirmé, une relance parfois aléatoire, notamment sous le pressing, mais zéro prise de risques. Un carton jaune vraiment bête avec ce ciseau acrobatique en pleine surface adverse, où il aurait pu couper une tête et prendre encore plus cher.

Koscielny 7,5 : Gros match du patron de la défense, qui en impose, anticipe et intercepte, met de l’impact et est bien placé. Un carton évitable en fin de match, et un vrai exemple à suivre pour Rami.

Evra 5 : Plutôt discret par rapport à d’habitude, moins de percées et de disponibilités que d’habitude, appliqué défensivement et plus attentif à son replacement.

Cabaye 6,5 : Des petits problèmes de placement au début, puis des interventions propres et une relance précise. Un autre style que Kanté, mais une projection offensive intéressante et une justesse malgré le terrain.

Pogba 7,5 : Placé dans son poste de prédilection, il a montré qu’il était à l’aise. Grosse activité, amène le ballon d’une surface à l’autre, provoque et créé le danger, et aurait mérité de marquer sur une frappe terrible du gauche. Plus de mal en seconde période.

Sissoko 7,5 : Enorme puissance physique parfaitement utilisée. A l’heure où tout le monde glissait, Sissoko accélérait et cela a porté le danger, à l’image de ce centre parfait pour Payet. Précis dans le petit jeu, il a fait un gros match.

Griezmann 5 : A l’aise en début de match, il a progressivement disparu. Quelques touches de balle précises, et des combinaisons à l’entrée de la surface qui auraient pu faire mouche. Mais très discret tout de même. 

Coman 6 : Dans la lignée de ses dernières sorties, beaucoup d’envie, de provocation, et une grande animation dans le couloir avec de la prise de risques. Pas toujours payant, mais si on ajoute à cela un gros travail défensif, le Munichois se donne à fond, même s’il a complètement disparu après la pause.

Gignac 4,5 : Un peu seul devant, surtout avant l’entrée de Payet, il s’est démené mais cela n’a pas trop perturbé la défense suisse. Rarement trouvé dans de bonnes situations, il a surtout été un point d’appui.

 

Share