Pierre Ménès dénonce le vrai problème du football africain

Pierre Ménès dénonce le vrai problème du football africain

Photo Icon Sport

Malheureusement pour le football africain, les incidents de la demi-finale de la CAN entre la Guinée équatoriale et le Ghana jeudi ne vont pas arranger son image. Pas plus que les grossières erreurs d’arbitrage dont a bénéficié le pays hôte face à la Tunisie au tour précédent. L’arbitre de la rencontre a d’ailleurs été sanctionné, ce qui souligne le malaise évoqué par Pierre Ménès en plus des autres soucis constatés lors de cette compétition liés selon lui aux dirigeants de la CAF. 

« Six mois de suspension pour un arbitre. Autant dire un aveu. Ce n’est malheureusement pas la première fois que la Coupe d’Afrique des Nations est montrée du doigt, a regretté le journaliste dans sa chronique pour Direct Matin. Organisé tous les deux ans (que fait la FIFA ?), dirigé de façon plus que douteuse par le tant décrié Issa Hayatou, dont la principale qualité est d’être très proche de Sepp Blatter, ce tournoi que la Guinée équatoriale a organisé au pied levé, suite au forfait nébuleux du Maroc, a accumulé les soucis : pas d’eau dans les douches de certains stades ou encore des embouteillages monstres lorsqu’une équipe jouait contre la Guinée équatoriale (les sélectionneurs adverses en rigolaient entre eux) », a-t-il ajouté, avant de préciser sa pensée.

« Entendons-nous bien : il n’est pas question d’être condescendant avec l’Afrique, dont le football apporte beaucoup aux clubs européens depuis tant d’années. Mais la CAN devrait être une compétition majeure, où les nations sont traitées avec respect et équité. Il y va de la crédibilité d’un moment fondamental du football mondial. Résumer la Coupe d’Afrique des Nations à ses moments de doutes insupportables et à un sympathique folklore est insultant pour ce continent. Mais la solution appartient à ceux qui dirigent le football africain. Et ils ne sont clairement pas à la hauteur de la situation », a dénoncé Ménès à deux jours de la finale qui opposera le Ghana à la Côte d’Ivoire dimanche (20h).

Share