Ochoa a rendu fou le Brésil

Ochoa a rendu fou le Brésil

Photo Icon Sport

Nettement dominateur, le Brésil n’a jamais trouvé la faille face au Mexique (0-0). Si les Aztèques ont bien défendu, Memo Ochoa a réalisé une festival de parades plus incroyables les unes que les autres pour garder un score qui laisse les deux équipes en tête du groupe avec quatre points. 

Après une entrée en matière victorieuse mais pas vraiment convaincante, le Brésil se voyait offrir un autre test de bonne valeur avec le Mexique, qui avait logiquement dominé le Cameroun au premier match. D’entrée de jeu, le Brésil prenait possession du ballon, mais face à un Mexique discipliné mais aussi désireux de relancer proprement, rien n’était facile. Et à cela s’ajoutait un Memo Ochoa en mode invincible. Le portier d’Ajaccio se détendait magnifiquement pour sauver un ballon sur sa ligne après une belle tête en extension de Neymar (26e) avant de sortir victorieux d’un tir à bout portant de Paulinho après une remise de Thiago Silva (44e). 

Le 0-0 avait le don de faire douter le Brésil, tandis que le Mexique prenait confiance dans le jeu, profitant d’une baisse de régime des locaux pour se procurer quelques situations de frappe, sans parvenir à faire souffrir Julio Cesar. Passée l’heure de jeu, l’atmosphère devenait irrespirable, et Ochoa reprenait son festival, comme cette parade sur une frappe en force sans angle de Neymar (69e). Le Brésil s’énervait, et Thiago Silva pouvait être très heureux de s’en tirer avec un simple carton jaune pour un tacle par derrière musclé sur Hernandez (79e). Le capitaine de le Selaçao était encore sur le terrain, et il était tout près de faire la différence sur un coup-franc et une tête à bout portant encore repoussée par Ochoa (86e). Il était dit que le Brésil ne marquerait pas sur ce match, qui se terminait donc par ce 0-0. Un résultat qui met les deux équipes en excellente posture pour la qualification, et qui éliminera automatiquement le perdant, si perdant il y a, du prochain Croatie-Cameroun. 

Share