Barcelone roi d'Europe puissance 5 !

Barcelone roi d'Europe puissance 5 !

Photo Icon Sport

Le FC Barcelone a remporté samedi à Berlin la cinquième Ligue des champions de son histoire en venant à bout difficilement (3-1) de la Juventus après une finale qui aura tenu toutes ses promesses. Loin du scénario annoncé, le club italien a posé bien des problèmes au Barça.

Sur le papier, le FC Barcelone était le grandissime favori et les Catalans allaient vite confirmer que cette étiquette n’était pas usurpée. Alors que la Juventus avait entamé le match à 100 à l’heure, sur sa première incursion dans le camp turinois, le Barça trouvait le chemin des filets grâce à Rakitic qui du plat du pied au point de penalty trompait Buffon, consécutivement à un service idéal d’Iniesta (1-0, 4e). Cela ressemblait à un scénario catastrophe pour l’équipe italienne, qui tanguait dangereusement. Heureusement, Buffon rappelait pourquoi il est un gardien de but légendaire, le portier de la Juventus repoussant de la main gauche un tir foudroyant d’Alves alors qu’il semblait pris à contre-pied (14e). Après cette entame, les Turinois desserraient l’étau et Marchisio n’était pas loin de trouver la lucarne barcelonaise, son tir frôlant la transversale (25e). La rencontre s’équilibrait, mais juste avant la pause, Luis Suarez voyait son tir du pointu raser le but de Buffon, battu sur ce coup-là (40e), tandis que Messi mystifiait Evra et Pogba dans la surface, mais butait sur Bonucci (45e). 

La Juventus répond à Barcelone

A 1-0 à la pause, tout restait possible. Et dès la reprise on repartait sur un gros tempo. Le Barça était décidé à tuer le suspense, et allait être proche de le faire sur une énorme action collective, Neymar, Suaez, Messi, mais l’Argentin manquait le cadre (51e). La Juventus rendait coup pour coup et cela payait rapidement. Sur un ballon arraché en milieu de terrain, Tevez se retrouvait en position idéale, mais sa frappe était repoussée par Ter Steggen. Le ballon revenait dans les pieds de Morata qui ne ratait pas la cible (1-1, 55e). La Juventus avait fait le plus dur en revenant au score, mais les Turinois ne se contentaient pas de cela et tentaient de passer devant au score. Tevez ratait de peu le cadre (62e), puis c’est Pogba qui voyait son tir être stoppé par le portier barcelonais. Mais alors que les Italiens dominaient, et qu’une action litigieuse dans la surface barcelonaise opposait Alves et Pogba, le FC Barcelone frappait une deuxième fois. Sur un contre foudroyant, Messi adressait un tir des 20 mètres que Buffon repoussait, mais Suarez était le plus rapide et redonnait l’avantage aux siens (2-1, 68e). La Vieille Dame n’abdiquait pas, Pogba voyant sa reprise de la tête passer juste au-dessus du but du Barça, tandis que Neymar voyait lui un but lui être refusé pour une main évidente (73e). 

Le rythme ne baissait pas, même si les occasions se faisaient plus rares. Et malgré un rush dans les ultimes minutes, la Juventus ne parvenait pas à égaliser. Pire encore, au-delà du temps additionnel, Neymar, sur une dernière action, trompait Buffon et mettait un point final au match (3-1, 90e+6). 

Share