Duverne et Aulas, l'heure du clash a sonné

Duverne et Aulas, l'heure du clash a sonné

Photo Icon Sport

Dans la foulée du départ de Rémi Garde, Robert Duverne a été prié de ranger ses affaires et de quitter l’Olympique Lyonnais. Le célèbre préparateur physique laissait ainsi sa place au nouveau staff d’Hubert Fournier, comprenant clairement qu’on lui imputait directement les nombreuses blessures physiques des joueurs de l’OL. A l’époque, l’homme au chronomètre, resté célèbre pour sa brouille avec Patrice Evra au Mondial 2010, avait reconnu qu’il ne s’attendait pas à partir, mais qu’il pouvait comprendre que Fournier débarque avec ses hommes. Mais, le préparateur physique qui devait venir de Reims n’est finalement pas venu, ce qui n’a pas empêché Lyon de ne pas conserver Duverne, ce que ce dernier a eu du mal à digérer. Et dans France-Football, il a décidé de dire ce qu’il pensait du président de l’OL. « J'étais en fin de contrat, je ne m'attendais pas à une réception (…) Si Jean-Michel Aulas pensait que je l'aimais, c'est qu'il n'est pas intelligent, balance l’ancien préparateur physique de l’Olympique Lyonnais dans l’hebdomadaire footballistique, estimant que le patron du club rhodanien avait un point commun avec Yoann Gourcuff, joueur que Duverne n’apprécie pas non plus. Ils écoutent les gens qui disent ce qu'ils ont envie d'entendre. » On attend désormais avec impatience la réponse de Jean-Michel Aulas, ce dernier n’ayant pas pour habitude de se laisser faire dans ce genre d’histoire qui sent quand même le divorce mal vécu.

Share