Quand l'ASSE et le LOSC voient déjà Rémy s'éloigner

Quand l'ASSE et le LOSC voient déjà Rémy s'éloigner

Photo Icon Sport

A une semaine de Noël, le rêve est permis. Mais en janvier, le retour à la réalité risque d’être cruel pour les clubs français sur le marché des transferts. Ainsi, Saint-Etienne et Lille ont récemment fait savoir qu’ils aimeraient bien s’offrir Loïc Rémy en prêt pour le reste de la saison. L’international français pourrait alors relancer sa carrière, lui qui a perdu sa place chez les Bleus à force de lustrer le banc de Chelsea. Mais José Mourinho semble à nouveau vouloir faire confiance à l’ancien lyonnais et marseillais, surtout que Radamel Falcao pourrait prendre la poudre d’escampette cet hiver. Néanmoins, l’ASSE, officiellement à la recherche d’un attaquant en janvier, n’a pas caché son intention de tenter sa chance. 

Le Spartak Moscou prêt à mettre 20 ME


« Oui il fait partie des joueurs ciblés. Loïc Rémy a un profil très intéressant. Il évolue dans un très grand club où il joue peu. On va voir s’il est possible que Chelsea nous le prête, mais il faudrait aussi qu’il prenne en charge une partie du salaire. Je ne sais pas si c’est possible », avait confié Christophe Galtier, qui sait que sur le plan sportif, l’opération peut-être tentée, mais qu’elle sera périlleuse sur le plan financier. Surtout que des concurrents aux portefeuilles bien plus fournis débarquent dans le dosser. Selon le journal russe Novosti, le Spartak Moscou serait prêt à faire un petit pont d’or à Chelsea pour recruter Loïc Rémy, en offrant une indemnité de transfert sec de près de 20 ME. De quoi mettre sur la paille le LOSC et l’ASSE, même s’il n’est pas dit que Chelsea sera vendeur, et que le joueur voudra d’un exil dans le championnat russe, chez un club qui n’est pas européen. 

Share