Verratti est trop ciblé par les arbitres au goût du PSG

Verratti est trop ciblé par les arbitres au goût du PSG

Photo Icon Sport

Déjà privé du déplacement à Nice lors de la 33e journée (3-1 pour les Parisiens) pour accumulation de cartons jaunes, Marco Verratti sera de nouveau suspendu pour le match à Montpellier samedi 16 mai (20h). Cela commence à devenir une habitude pour l’Italien, averti pour la 12e fois cette saison en championnat, à tort selon Laurent Blanc : « Il ne touche pas l'adversaire », a estimé l’entraîneur parisien en référence à la faute commise par son joueur à Nantes dimanche dernier. 

Mais plus généralement, le Cévenol reproche aux arbitres de Ligue 1 de dégainer plus facilement lorsque le fautif s’appelle Verratti, qu’il estime « dans le collimateur des arbitres». «Ils savent qu’il commet des fautes, mais il n’en commet pas beaucoup. Il en subit beaucoup, c’est un paradoxe. Je pense qu'il est pénalisé », a dénoncé Blanc, tandis que l’ancien joueur de Pescara est un adepte des fautes dites « intelligentes ».

Share