Fair-play financier, Nasser Al-Khelaifi s'énerve

Fair-play financier, Nasser Al-Khelaifi s'énerve

Photo Icon Sport

Dans un entretien accordé au Parisien, Nasser Al-Khelaifi s’est vivement emporté contre les sanctions du fair-play-financiers, le patron du PSG estimant qu’elles servaient surtout l’intérêt de quelques grands clubs déjà en place et empêchaient des formations comme le Paris Saint-Germain de se mêler à la lutte continentale. Le dirigeant qatari du club de la capitale a prévenu qu’il avait rendez-vous avec l’UEFA le mois prochain pour parler de tout cela. « Je ne sais pas si Michel Platini veut tuer le football français, mais le fair-play financier n'est pas juste. Il est même difficile de le comprendre. Les grands clubs restent grands et les petits restent petits. On respecte ces règles, mais on souhaite discuter avec l'UEFA en octobre pour essayer de faire changer un peu les règles. Sinon les investisseurs ne viendront plus dans le foot, ils iront dans d'autres sports comme la Formule 1 », a expliqué Nasser Al-Khelaifi, qui en a profité pour expliquer qu’Angel Di Maria voulait vraiment venir au PSG durant ce mercato, mais que l’opération a échoué, ce que le président parisien regrette.

Share