L'hallucinant départ forcé du président de Nice en plein match !

L'hallucinant départ forcé du président de Nice en plein match !

Photo Icon Sport

L’OGC Nice risque bien de payer au prix fort le comportement de ses supporters samedi soir lors du match contre Evian TG à l’Allianz Riviera. Et cette fois, les fauteurs de troubles vont devoir se passer du soutien des dirigeants azuréens. En effet, en plein match, près de 300 supporters venus de la populaire ont tenté de s’approcher de la tribune où était Jean-Pierre Rivère. De très vifs incidents ont éclaté lorsque des policiers sont intervenus pour éviter la marche en avant de ces supporters, lesquels ont affronté physiquement les forces de l’ordre. Et pour éviter une tension extrême, le président de l’OGC Nice a donc quitté sous escorte le stade cinq minutes avant la fin de la première période.

« Ces individus ont été stoppés par les policiers en tenue d'intervention, avec les boucliers, une dizaine de policiers dont il faut souligner la réactivité. Il y a eu des échanges de coup entre les supporters et la police. Un policier a été légèrement touché à la lèvre. La préfecture estime qu'il s'agit d'un événement très grave, inadmissible, qui aurait pu mal tourner, et mettre en danger également les spectateurs qui étaient venus en famille. Dès cette nuit, les bandes vidéo du stade vont être visionnées, ainsi que les images prises par les caméras que possèdent les policiers avec leur équipement. On est en relation avec le parquet pour prendre le plus vite possible des sanctions administratives et judiciaires », a prévenu, dans Nice-Matin, le Sous-Préfet qui était sur place. Pour l’instant, le Gym n’a pas réagi officiellement à ces événements.

Share