Ben Arfa : Une remarque effarante venue de la LFP

Ben Arfa : Une remarque effarante venue de la LFP

Photo Icon Sport

La commission juridique de la Ligue de Football Professionnel ne s’est pas mouillée dans le dossier Ben Arfa, laissant le soin à la FIFA de trancher sur le fond du dossier. Une prise de risque zéro qui tranche avec les propos assez incroyables tenus dans l’Equipe par André Soulier, le président de cette même commission de discipline.

Evoquant le cas du joueur qui souhaite évoluer sur le maillot de Nice, André Soulier a d’abord regretté que ce dernier ait envoyé son avocat plutôt que de faire le déplacement lui-même jusqu'à Paris mardi. « Je n’ai pas eu le plaisir de le voir, sans doute parce qu’il n’y avait pas de caméras de télévision comme dimanche soir sur Canal+, a d’abord lancé le président de la commission juridique, qui s’est ensuite moqué ouvertement de l’éventuel statut de chômeur d’Hatem Ben Arfa s’il n’obtenait pas le droit de jouer cette saison avec Nice. Je pense qu’il a les moyens de subvenir à ses ­besoins pendant cette période de chômage. Si la réponse de la FIFA est négative, il n’a plus qu’à attendre quelques mois. Et, très franchement, il a un contrat. Je voudrais que tous les chômeurs de France aient un contrat en ­poche. » Des propos qui peuvent étonner de la part du patron d’une commission juridique qui pourrait rester neutre dans cette affaire.

Share