Ben Arfa accuse Angers, le SCO le calme

Ben Arfa accuse Angers, le SCO le calme

Photo Icon Sport

Auteur d’un doublé sur penalty vendredi contre Angers (2-1 pour Nice), Hatem Ben Arfa a critiqué le style de jeu du SCO. Des propos que les dirigeants angevins n’ont pas du tout appréciés.

Il aura fallu deux penaltys pour permettre aux Aiglons de franchir le mur d’Angers. En effet, malgré un Hatem Ben Arfa toujours aussi percutant, l’OGCN s’était heurté au solide bloc angevin dans le jeu. De quoi agacer le milieu offensif, pas vraiment fan de la philosophie du promu.

« Jouer comme ça, c’est grave »

« Angers a du mérite d’être là où il en est aujourd’hui. Mais quand même… Jouer comme ça… Je ne sais pas comment ils prennent du plaisir. Ils n’ont fait que courir derrière le ballon. Après, c’est leur philosophie. C’est le maintien. Mais je trouve que c’est dommage quand même de jouer comme ça au football, a commenté l’ancien Lyonnais sur BeIN Sports. C’est un jeu de plaisir. Tout le monde veut prendre du plaisir. Ils ont de très bons joueurs, comme Billy Ketkeophomphone. Aujourd’hui, il nous a posé beaucoup de difficultés. Ils ont des bons joueurs, ils peuvent jouer. Mais jouer comme ça, je trouve ça grave quand même. »

Angers prend la mouche

Une analyse qui a pourtant provoqué la colère du clan adverse, à l’image de Stéphane Moulin. « On n’a pas la chance d’avoir des internationaux français dans notre équipe, de joueurs de son talent. Je lui laisse ses propos, mais je pense que ce qu’il fait de mieux, c’est de jouer, a répondu l’entraîneur angevin. Il joue très, très bien. C’est un très, très grand joueur. Il l’a montré ce (vendredi) soir, il est très fort. Je pense qu’il faut qu’il reste dans ce qu’il sait faire. »

Et comme si cela ne suffisait pas, le président du SCO a tenu à en rajouter une couche auprès de son détracteur. « Grandis un peu… hein, d'accord ? Respecte un petit peu », a lancé Saïd Chabane à Ben Arfa en zone mixte, devant les caméras bien sûr, avant de partir sans attendre la réponse de l’international français qui faisait mine de ne pas comprendre afin d’éviter une polémique inutile.

Share