Payet : « Je ne laisse pas l’OM dans la merde »

Payet : « Je ne laisse pas l’OM dans la merde »

Photo WHUFC

C’est pour le moment le transfert de l’été à l’OM, et il n’était vraiment pas attendu. Dimitri Payet a quitté officiellement Marseille ce vendredi pour s’engager à West Ham. Certes, la formation phocéenne a empoché une somme supérieure à 15 ME. Certes, le meneur de jeu a vu son salaire atteindre des montants que l’OM n’aurait jamais pu lui offrir. Mais l’ancien lillois refuse l’étiquette du joueur assoiffé d’argent qui a immédiatement dit oui à une belle offre. Pour Payet, le projet marseillais s’est effondré, des joueurs sont partis et les finances du club phocéen demandaient un gros transfert qui ne parvenait pas à se conclure avec Giannelli Imbula. 

L'OM avait besoin d'une vente, et c'en est une grosse

« West Ham m'a fait une proposition financière difficile à refuser mais il n'y a pas que ça. Le projet sportif me semblait plus cohérent. À l'OM, il y a eu beaucoup de départs, pas n'importe lesquels en plus (Gignac, Ayew, Morel…), et peu d'arrivées, même si je ne remets pas en cause ceux qui ont signé. Nkoudou est très fort pour son âge (20 ans) et Pelé est un très bon gardien. Le projet est devenu un peu flou. Il n'y avait pas de garanties pour remplacer les joueurs qui sont partis.  Le problème est que même pour m'augmenter de 20 000 €, cela n'aurait pas été possible. Il n'était pas question de s'aligner sur le salaire que me proposait West Ham (2, 5 M€ net d'impôts l'année), je ne suis pas fou. Mais la réalité est que l'OM ne pouvait même pas me donner ce que je touchais ces deux dernières saisons (350 000 € brut). Je ne pensais pas que le club avait autant la corde au cou financièrement. La malchance a fait qu'il était obligé de vendre et que le transfert de Giannelli Imbula a tardé. Donc c'est moi qui ai été sacrifié. Si le club ne voulait pas que je parte, jamais les dirigeants n'auraient signé l'accord avec West Ham. Je crois que Vincent Labrune a dit que j'étais le troisième plus gros transfert de l'histoire du club. Donc, dans la période actuelle, ils n'ont pas à se plaindre. Je ne pense pas les avoir laissé dans la merde. Quand j'entends des mots comme “mercenaire”, je ne comprends pas. Moi je ne suis pas parti libre. Et la saison dernière, j'ai refusé une offre énorme de Swansea pour réussir à Marseille. J'ai envie de m'éclater encore sur le terrain. Sinon, je serais déjà au Qatar ou à Dubaï », a expliqué dans L’Equipe un Dimitri Payet qui est donc totalement en accord avec les propos de son agent, qui avait rappelé que même si les Hammers ne jouent pas pour l’Europe en Premier League, il s’agit tout de même d’un beau contrat au sein du championnat souvent considéré comme le plus attractif au monde. 

Share