Bordeaux veut faire condamner les casseurs des sièges

Bordeaux veut faire condamner les casseurs des sièges

Photo Icon Sport

Le premier match organisé au Nouveau Stade de Bordeaux contre Montpellier a provoqué de nombreuses réactions, en raison notamment de problèmes plus ou moins graves connus à l’occasion de cette rencontre inaugurale. Parmi les soucis rencontrés, celui des sièges qui ont été brisés dans les virages. Répondant à 20 Minutes, Alain Juppé a précisé que ce sont des supporters qui avaient cassé ces sièges et que tout allait être fait pour qu’à l’avenir ceux qui voudront « jouer » à cela soient identifiés et poursuivis en justice.

Les supporters de Bordeaux sont prévenus

Pour le maire de Bordeaux, il n’y a aucun doute sur la chaine des événements qui ont abouti à ces incidents dans les tribunes. « Le rapport est très clair, ils n’ont pas été cassés par inadvertance. Donc ils l’ont été volontairement. S’ils n’ont pas résisté, c’est qu’ils ont été vandalisés et à l’avenir nous utiliserons les images de la vidéo-protection pour engager les poursuites qui s’imposent si ce vandalisme se confirmait. Les sièges sont adaptés à toutes les règles du foot européen, alors je comprends mal que seuls les supporters de Bordeaux ne puissent s’y conformer. Les supporters girondins ne sont pas plus virulents que d’autres, bien au contraire, mais il est certain que si l’on veut sauter comme un cabri durant deux fois quarante-cinq minutes sur un siège, c’est un peu compliqué », a reconnu Alain Juppé, qui ne veut pas que le Nouveau Stade fasse l’objet de critiques infondées.

Share