Matuidi offre la victoire aux Bleus face aux Pays-Bas

Matuidi offre la victoire aux Bleus face aux Pays-Bas

Photo Icon Sport

Les Bleus sont allés chercher la victoire 2-3 à la dernière seconde grâce à l’infatigable capitaine Matuidi, ce vendredi soir à Amsterdam. Les Pays-Bas avaient pourtant réussi à rattraper un retard de deux buts. 

C’était une nouvelle fois un match chargé d’émotions que les Bleus disputaient, ce vendredi à Amsterdam. Il y avait bien évidemment l’hommage aux victimes des attentats à Bruxelles, mais aussi le décès de Johan Cruyff, véritable enfant d’Amsterdam, qui a secoué tout un pays ce jeudi. Dès le début de match, les Néerlandais semblaient un peu ailleurs, tandis que les Français étaient concentrés, appliqués… et efficaces. Sur un premier coup-franc bien placé, Griezmann enroulait parfaitement sa frappe côté ouvert, pour trouver la lucarne de Cillessen (0-1, 6e). Et cela continuait avec un but en pivot de Giroud, qui reprenait une remise de la tête de Matuidi sur corner (0-2, 13e). Dans la minute suivante, tout le stade se mettait debout pour cette 14e minute, uniquement consacrée à l’hommage à Johan Cruyff, sous des applaudissements nourris.

La reprise ne changeait pas le scénario, avec plusieurs occasions nettes pour les Bleus : une tête de Griezmann au-dessus (19e), une autre arrêtée du pied par le gardien batave (25e) et un coup-franc de Payet que Pogba et Koscielny manquaient d’un rien (31e). Le quart d’heure avant la pause était toutefois bien terne, le tout dans une ambiance plutôt plombée.

Au retour des vestiaires, Didier Deschamps cassait quelque peu la dynamique française avec trois changements et une reprise difficile. De Jong en profitait pour marquer en prolongeant… de la main, un coup-franc rentrant (1-2, 47e). Les Pays-Bas se remettaient dans le match, mais paradoxalement, Mandanda n’avait pas beaucoup de travail. Jusqu’à un corner joué en retrait et repris d’une belle frappe croisée par Affelay (2-2, 86e). Mais les Français avaient du cœur et ils parvenaient à accélérer au meilleur des moments pour marquer grâce à Matuidi, bien servi par Martial, et dont la frappe à ras de terre passait entre les jambes de Cillessen (2-3, 89e). Les Bleus arrachaient donc cette victoire logique sur l’ensemble du match, même si les Français ont failli la laisser passer.

Share