France-Roumanie : Les notes avec Payet en super-héros, Evra en flop

France-Roumanie : Les notes avec Payet en super-héros, Evra en flop

Photo Icon Sport

Lloris 7 : Son énorme arrêt vaut de l’or car il est effectué au bout de trois minutes, et aurait représenté une douche froide XXL. En dehors de ça, quelques sorties, relance propre et peu de travail.

Sagna 5 : Appliqué sur le côté qui a pris le moins l’eau, il a été attentif défensivement, mais la lenteur dans les transmissions, sa manie de redescendre avec le ballon, empêchent tout rythme. Meilleure entente avec Coman.

Rami 4 : Des débuts catastrophiques, entre des passes imprécises, des problèmes de communication, un alignement au pifomètre et toujours un problème de vitesse d’exécution. Mieux par la suite, présent dans le jeu aérien, même si cela reste fragile.

Koscielny 5,5 : Très présent physiquement, il n’hésite pas à prendre l’initiative derrière, ce qu’il ne faisait pas avec Varane. Comme pour Rami, la communication et l’alignement sont tout de même dangereusement aléatoires, et vont coûter cher contre des attaquants plus efficaces.

Evra 2,5 : Le latéral a pris l’eau, a été battu dans les duels et s’est montré imprécis dans ses montées. Il coûte un pénalty, en perdant son marquage, avant de se faire dribbler, et de faire faute quand le joueur repasse devant lui.

Kanté 6 : Solide devant la défense, il a récupéré beaucoup de ballons, bien transmis et essayé de porter le danger. Souvent très bas pour relancer, ce qui est la volonté de Deschamps, il se retrouve très loin pour la première récupération.

Matuidi 4,5 : Beaucoup d’énergie dépensée, mais peu de réelle utilité sur les ballons offensifs. Il n’a pas réussi à se projeter, et a peiné à faire le liant défense-attaque dans le jeu. Sans compter ce fameux problème de positionnement avec Pogba qui devient gênant.

Pogba 5 : Branché sur courant alternatif, il a symbolisé les difficultés des Bleus à faire le jeu, à être précis techniquement. Des ballons échappés, et des derniers gestes hésitants, ce qui n'est pas son style. Il laisse tout le monde sur sa faim, même si ses renversements de jeu ont permis de déborder l’adversaire à plusieurs reprises.

Payet 8,5 : Parti timidement, il a rapidement pris le jeu à son compte, étant le seul auquel le ballon ne brûlait pas les pieds. Distribution, accélérations, provocations, centres, passes et tirs, tout a ensuite été impeccable, avec une « assist » et un but. Seul bémol, les coups de pied arrêtés pour une fois mal tirés, coup-francs comme corners.

Griezmann 5 : Match décevant pour l’attaquant madrilène, qui n’est pourtant pas passé loin d’inscrire un doublé. Mais à l’image de sa rencontre, cela n’a pas voulu, et en dehors de quelques touchés de balle et d’une belle combativité défensive à la sauce Atlético, il n’a jamais pu se libérer.

Giroud 6 : Un but, un positionnement axial, un jeu en pivot et une présence dans les duels aériens, c’est ce qu’on lui demande et c’est ce qu’il fait. Après niveau précision ou variété, c’est plus limité mais le jeu n’a pas vraiment permis de voir autre chose. Un carton déjà, et cela va continuer s’il joue toujours avec les coudes.

Share